BISSA

BISSA

Professionnalisation des formations à l’université de Yaoundé II: La CNPS soutient l’initiative

L’organisme de sécurité sociale a pris part à l’atelier  entre l’université et les milieux sociaux professionnels sur l’offre de formation de la faculté des sciences économiques et de gestion, de l’employabilité et de la réflexion sur la mise sur pied d’un cadre de coopération le mercredi, 30 septembre 2020.

 

Les travaux qui se sont tenus dans l’enceinte de l’université de Yaoundé II à Soa (UYII), avaient pour objectif de mettre en place un cadre de coopération entre l’université et les entreprises, afin d’accroitre l’employabilité des jeunes étudiants  car, « l’université s’est très peu préoccupée de la production du savoir-faire au développement de l’expertise des compétences nécessaires à la fois pour éclairer et accompagner  les studies makers, notamment les chefs d’entreprises », a reconnu le Recteur de l’UYII, le Pr. Adolphe Minkoa She.

En effet, « une offre de formation n’a d’intérêt que si elle porte véritablement à un métier et dote l’apprenant des compétences spécifiques », a poursuivi le Recteur. Pour concrétiser cette ambition, l’université  a réuni autour de la table les entreprises publiques et privées de la place parmi lesquelles, la CNPS dont la délégation était constituée du Directeur des Ressources humaines, Nana Bello, du Chef de département des Études, de la Communication et de la Traduction, Christiane Kono, du Sous-directeur du Budget, Nadia Momo et du consultant Jules Armand Hodieb.

 

UY2

 

Il était question pour les participants d’apporter leurs contributions sur l'offre de formation proposée par la faculté des sciences économiques et de gestion de l’UYII ; proposer les formes de coopération  avec l’université pour un meilleur accompagnement de ces programmes et faire part des besoins des administrations en ce qui concerne les formations courtes et certifiantes.

 

Une initiative saluée par l’organisme de sécurité sociale, en ce sens que « la CNPS comme toute entreprise est portée vers le développement et l’apport de l’université est capital dans l’ambition de toute entreprise car l’entreprise doit se projeter, et pour ce faire elle a besoin du savoir, elle a besoin d’enrichir les connaissances professionnelles par des apports pédagogiques nouveaux », a relevé Jules Armand Hodieb. C’était également l’occasion de réitérer la disposition du Directeur général à élargir le champ de coopération déjà établi avec plusieurs institutions universitaires, en relevant que les universités doivent s’adapter au mode de fonctionnement des entreprises qui est de plus en plus un mode agile.

 

UY3

 

En tout état de cause, la professionnalisation des enseignements est un atout précieux pour les postulants. La CNPS compte tenu de son expertise dans les domaines de la Finances et du Management, est disposée à mettre à la disposition de l’université des cadres compétents pour l’animation des séminaires thématiques.

POINT SUR LE CORONA VIRUS AU CAMEROUN SEPTEMBRE 2020

Le Cameroun est le 6ème pays le plus touché en Afrique après l’Afrique du Sud, l’Egypte, le Nigéria, l’Algérie, le Maroc.

  1. 1.Evolution épidémiologique de la pandémie

STATISTIQUE SEPTEMBRE 2020

 

DATE NOMBRES DE CAS GUERIS DECES
04/09/2020 19604 18448 414
18/09/2020 20371 19124 416
25/09/2020 20712 19440 418

Cas actifs : 838; hospitalisés 31 ; sous oxygène : 01

Tx guerison : 94%

Tx létalité : 2%

Tx de severité : 0,1%

Tx d’occupation des lits : 0,9%

Source : www.covid19.minsante.cm

Tweets : MINSANTE

Dr MANAOUDA MALACHIE

LA PANDEMIE DU CORONAVIRUS RESTE PRESENTE ET CONTINUE DE FAIRE DES VICTIMES DANS LE MONDE, LE REPECTS SCUPULEUX DES MESURES BARRIERES.

OBSERVONS LES MESURES DE SANTE PUBLIQUE

  1. 2.Centres agrées de traitement et centres d’isolement
Villes Centres

YAOUNDE

  • Hôpital Jamot
  • Hôpital Central
  • Hôpital Général
  • Centre de santé intégré de Simbock
  • Centre médical d’arrondissement d’Ahala
  • Centre de santé intégré d’Ekounou
  • Centre médical d’arrondissement d’Oyomabang
  • Centre International de recherche Chantal Biya (CIRCB)
  • Palais polyvalent de sports
  • Infirmeries de la délégation générale à la sureté nationale et du ministère de la défense
  • Ancien bâtiment super marché Orca à Mvog- Mbi
  • Olembé, logements sociaux
DOUALA
  • Hôpital Laquintinie
  • Camp des logements sociaux de Yassa, annexe de l’hôpital Laquintinie
BERTOUA
  • Hôpital régional de Bertoua 
  • Annexe à l’hôpital de Bertoua situé à Mandjou 
EBOLOWA
  • Hôpital régional d’Ebolowa
BAFOUSSAM
  • Hôpital régional de Bafoussam
  • Centre spécial de KOUEKONG
GAROUA
  • Stade de Roumde-Adja
LIMBE
  • Middle farm stadium

3.Centres de dépistage rapide

Villes Centres

YAOUNDE

  • Centre de santé intégré de Simbock
  • Centre médical d’arrondissement d’Ahala
  • Centre de santé intégré d’Ekounou
  • Centre médical d’arrondissement d’Oyomabang
  • Centre International de recherche Chantal Biya (CIRCB)
  • Centre pasteur
  • Esplanade stade Ahidjo
  • Palais polyvalent de sports
  • Infirmeries de la délégation générale à la sureté nationale et du ministère de la défense
DOUALA
  • Hôpital Laquintinie
BERTOUA
  • Référence HR Bertoua
EBOLOWA
  • Hôpital régional d’Ebolowa
BAFOUSSAM
  • Centre spécial de KOUEKONG
GAROUA
  • Centre Pasteur
BAMENDA
  • TB labotary
  • Tous les hôpitaux de district du Pays
 
  1. 4.Numéros utiles
  • 1510
  • 677899369
  • 677894364
  • 677897644
  • 677900157

Départ à la retraite: « Il faut travailler et travailler dans l’excellence, elle n’a pas de barrière »

C’est le message que la Professeure Anne Esther Njom Nlend laisse en héritage à ses ex-collègues de la Caisse nationale de Prévoyance sociale qu’elle suivra désormais à distance.

Admise à faire valoir ses droits à la retraite depuis lundi le 21 septembre 2020, la néo retraitée, précédemment directeur du Centre hospitalier d’Essos (CHE), a tenu à dire au revoir à la CNPS après une impressionnante et riche carrière professionnelle. La cérémonie de send off présidée par le Conseiller technique, Ahmadou Lamou, représentant personnel du Directeur général, s’est déroulée lundi en fin de journée en présence des hauts responsables de l’organisme, du staff du CHE, et de nombreuses autres personnalités et membres de la famille.

Il y a près de trente ans en effet, alors qu’elle occupait le poste de chef de clinique dans une formation hospitalière à Bordeaux, le Dr. Njom Nlend a décidé de plier bagages pour venir contribuer au destin de son pays, plus précisément au centre hospitalier d’Essos où elle a été recrutée le 11 juin 1991. Elle a occupé tour à tour les postes de médecin chef de l’unité des grands enfants ; responsable de l’unité de réduction de la transmission mère-enfant ; chef d’unité de pédiatrie puis, chef de service de pédiatrie et de prévention infantile jusqu’en 2018 où elle est nommée Directeur du CHE. La même année, elle est admise au concours des Maitres de conférences et praticiens hospitaliers à Paris.

Nul doute que sa compétence et son professionnalisme auront contribué à faire de l’hôpital de la Caisse, une référence sur le plan national et même au-delà, en matière de soins aux nouveau-nés et la réduction de la transmission du VIH de la mère à l’enfant. C’est la raison pour laquelle, s’adressant à ses jeunes collègues encore en service, l’hôte du jour a donné ce conseil : « Il faut travailler et travailler dans l’excellence, elle n’a pas de barrière. Si vous êtes excellent on va vous repérer ». Quant à ses confrères médecins, elle les a encouragés à s’inscrire dans des travaux de recherche car : « La recherche fait partie des missions de l’hôpital. Il n’y a pas de qualité de service sans recherche ça c’est obligatoire, de même que la formation continue », a-t-elle dit.

Elle n’a pas manqué d’exprimer sa reconnaissance envers l’organisme et le top manager qui lui ont permis de s’accomplir sur le plan professionnel, avant d’ajouter : « Si j’ai un vœu pour cet hôpital et ça je l’ai déjà exprimé à Monsieur le Directeur général, (…) j’ai ouvert la voie, il faudrait qu’il y ait des Professeurs et d’endocrinologie, et de médecine interne et de réanimation et de cardiologie et de cancérologie… Je vous souhaite le meilleur ».

Prenant la parole, Ahmadou Lamou a rappelé cette citation du philosophe Sénèque: « Il n'est pas de vent favorable pour celui qui ne sait où il va», relevant ainsi le parcours exceptionnel de la jeune retraitée : « Elle est entrée jeune, elle ressort jeune. Elle est entrée comme jeune cadre et ressort comme directeur. Elle est entrée comme médecin, elle ressort comme Professeure ». Et de conclure : « La retraite c’est une double grâce parce que c’est signe de longévité et cela signifie également avoir mené sa carrière de 29 ans révolus sans difficultés particulières ».

Cette journée mémorable s’est achevée par un cocktail et la remise de plusieurs cadeaux et bouquets fleurs. Bon vent Pr. Anne Esther Njom Nlend !

Journée internationale de l’artisanat: La CNPS pour l’immatriculation des artisans

Le Centre de Prévoyance Sociale de Bamenda a participé à un séminaire organisé le 26 août 2020 par le ministère des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Economie sociale et de l’Artisanat.

Il était 11h  à la Salle des fêtes de la Délégation Régionale du Ministère du Tourisme et des loisirs, lorsque le représentant du gouverneur de la région du Nord-Ouest a prononcé son mot de bienvenue. C’était à l’occasion de la 8ème édition de la journée internationale des artisans. A cet effet, le Centre de prévoyance sociale de Bamenda s’est déployé sur le site de l’événement pour sensibiliser ces travailleurs de la région du Nord-Ouest sur les bienfaits de l’immatriculation volontaire à la  CNPS. Jean Baptiste Ndeke, chef de centre du CPS Bamenda et son équipe ont sur le champ procédé à l’immatriculation de 20 artisans. « Je suis très content et satisfait de mon immatriculation à l’assurance volontaire sur place. Très honnêtement je n’y croyais pas », affirme Collins Mbeh, assuré volontaire nouvellement immatriculé.

Bamenda

Stand de la CNPS

L’initiative a été saluée par le Délégué Régional du Ministère des Petites et Moyennes Entreprises : « la CNPS joue un rôle important pour la couverture sociale des camerounais et surtout du secteur informel par l'avènement de l'Assurance Volontaire, qui pourrait permettre aux artisans de s’affilier pour leur sécurité sociale ».

Le coordonnateur régional des artisans du Nord-Ouest, n’a pas manqué d’exprimer sa gratitude et celle de ses paires à l’endroit de la CNPS : « Je remercie le Gouvernement pour son encadrement, son soutien et la facilitation de l'immatriculation desdits artisans à l'Assurance Volontaire. Je remercie également le Directeur Général de la CNPS pour la présence du Stand CNPS  qui a permis d’immatriculer 20 artisans en temps réel », a-t-il déclaré.

Bamend

Photo de famille

Cette opération a permis au CPS Bamenda d’immatriculer 50 artisans, soit 69 nouveaux assurés volontaires au total pour l’année 2020, contre 8 l’année dernière. Une progression de 762,5%.

Samira Hamadou, stagiaire/journaliste

Subscribe to this RSS feed