×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 520

Coopération: la CARFO à la CNPS

Une délégation de la Caisse autonome de retraite des fonctionnaires du Burkina Faso séjourne actuellement à Yaoundé, pour s’imprégner de l’expérience camerounaise en matière d’investissement et de placement financiers.

La salle du Conseil d’administration a servi de cadre à la première séance de travail qui s’est tenue ce mardi, 10 août 2021. En visite de travail jusqu’au 14 août prochain, l’importante délégation venue du « pays des hommes intègres », était constituée de cinq hauts responsables dont le PCA de la CARFO, Rasmane Ouedraogo et l’administrateur David Belemnaba, la DG, Laure Zongo Hien, le Directeur financier et comptable, Yacouba Kabore, et le Contrôleur de gestion, Ismaël Ibrahim Zoungrana.

L’équipe CNPS quant à elle avait à son bord le top manager, assisté du conseiller technique en charge de la Gouvernance, Roger Epoh, du directeur des Finances et de la Comptabilité, Hortense Asim Abisone, du directeur technique Bagoura Souaïbou et du service de la Coopération.

CARFO1

D. g à d PCA/CARFO DG/CNPS CTG/CNPS

Les civilités d’usage passées, les hôtes du jour sont aussitôt entrés dans le vif du sujet. Il faut le noter ce n’est pas la première visite du genre de la CARFO en terre camerounaise. Après une implémentation réussie du « Bureau total » au Burkina Faso, dont la CNPS du Cameroun est la pionnière, Madame Laure Zongo Hien n’a pas hésité à revenir à la source a-t-elle dit, pour : « Voir comment on peut apprendre de nouveau de la CNPS afin de réussir la mise en œuvre de notre politique d’investissement et de placement qui a déjà mis du temps pour s’opérationnaliser dans notre pays ». Aussi, « Dans le souci de diversification de nos investissements et placements financiers, nous avons souhaité nous lancer dans l’immobiliers et même diversifier nos placements financiers qui pour l’essentiel ne reposent que sur les DAT », a-t-elle poursuivi.

Noël Alain Olivier Mekulu Mvondo Akame a fourni de précieux conseils à son homologue. En effet, relève de prime à bord le patron de la CNPS, « les caisses de sécurité sociale ne devraient plus indéfiniment être financées par les cotisations sociales car nous observons que plus on avance en démocratie, plus le citoyen et par conséquent l’assuré social est exigeant pas seulement en termes de délais, de qualité de service, il l’est aussi en termes de montant des prestations. Nos systèmes par répartition ne peuvent pas se le permettre, sinon il faut augmenter le niveau des cotisations et on ne peut pas indéfiniment augmenter le taux de cotisation sociale ». Par conséquent pour le DG/CNPS, « il faut beaucoup et bien investir, et diversement investir, pour que ce soit l’argent des biens financiers qui permettent de financer la sécurité sociale, les prestations sociales », va-t-il ajouter.

CARFO2

Equipe de la CARFO

Pour ce faire « il faut avoir une politique de placement financier très élaborée, très développée, très fine et de plus en plus orientée vers les secteurs qui rapportent », d’où le choix de l’immobilier au Cameroun pour mieux sécuriser et rentabiliser les fonds confiés par les assurés sociaux que gère la CNPS ; en plus des dépôts à termes (DAT) dans différentes banques de la place et des emprunts souverains.

Au-delà de ces recommandations, le patron de la CNPS qui est par ailleurs Président du comité de pilotage et PCA du Fonds d’investissement africain (FIA), a exhorté la CARFO à régulariser sa situation au sein de cette institution financière qui au demeurant, est une voie salutaire en vue d’actions communes plus rentables pour les organismes de prévoyance sociale membres. Car à travers le FIA, indique le PCA, « nous pourrons aller vers les infrastructures qui nécessitent des financements importants, vu que ce sont les infrastructures qui rapportent le plus. Et si le fonds est bien noté, il peut facilement emprunter auprès des marchés financiers internationaux à des taux très bas pour des gains beaucoup plus importants ».

CARFO3

Comme dit le dicton « seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ». En attendant, un programme de travail a été établi, afin de permettre à la CARFO d’échanger avec les responsables des structures compétentes pour leurs préoccupations.

Last modified onjeudi, 12 août 2021 18:21

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.