Centre hospitalier d’Essos: Bientôt une unité oncologie!

En prélude à la mise en place du service oncologie, une campagne de consultation et de dépistage des maladies prostatiques et dorso lombaires s’est tenue du 11 au 12 novembre 2019 à Yaoundé.

CHE3La campagne qui s’est déroulée à l’hôpital de la Caisse (CHE), est une initiative du Directeur général de la CNPS, avec l’appui des médecins indiens de l’hôpital ASTER de Bangalore. L’objectif pour le patron étant de mettre en place un vrai programme d’oncologie au Centre hospitalier d’Essos. Dans ce cadre-là en effet, « une démarche de coopération est en bonne voie avec l’hôpital ASTER de Bangalore, spécialisé dans le traitement des cancers», a fait savoir le directeur du CHE, Pr. Anne Esther Njom Nlend. Ce partenariat, poursuit-elle, « facilitera la prise en charge sur place pour toutes les formes de cancer qui sont diagnostiquées précocement et il est très probable que dans un avenir proche on organise cette fois non pas une séance de dépistage, mais une séance de thérapie notamment par voie endoscopique avec ces partenaires ».CHE5Pour l’heure, l’équipe indienne constituée de 3 médecins, Dr. IR Ravish, Dr. Ravi Gopal Varma et le chef de mission, Dr. Mal Ini Nara Sandra, est venue au Cameroun pour une démarche conjuguée avec les urologues du CHE, sur la détection du cancer de la prostate. Cette pathologie, fait connaître le DCHE, se positionne en 2ème position par rapport aux cancers masculins après le cancer du foie et est en augmentation. « Je suis arrivé au Cameroun pour faire des consultations de masse sur les maladies prostatiques liées à des difficultés mictionnelles. J’ai diagnostiqué beaucoup de cas de maladies du bas appareil comme le cancer de la prostate. L’hôpital de la CNPS est structure hospitalière de second niveau au Cameroun avec son potentiel mais, les Camerounais ont surtout besoin d’une prise en charge mini invasive. Ce matériel n’étant pas disponible ici, il y aura forcément des choses qui ne pourront pas être faites sur place. Pour ces cas complexes, notre collaboration avec le CHE permettra de les traiter en Inde », a expliqué le Dr. IR Ravish, urologue de l’hôpital Aster de Bangalore.

Sous la coordination du Conseiller technique en charge des questions sanitaires, Ahmadou Lamou, les équipes de travail ont reçu en consultation plus de 200 personnes de sexe masculin âgées de 50 ans et plus. Les salles d’accueil aménagées pour la cause ne désemplissaient pas. Au petit soin, les patients ont eu droit à un package d’examens à 7500 FCFA au lieu de 64.000 FCFA, prix réel desdits actes médicaux. « Le package que nous offrons dans le cadre de cette campagne comporte l’examen clinique, l’échographie prostatique qui consiste en la détection d’une prostate augmentée de volume, également l’interrogatoire qui requiert des troubles à uriner, des difficultés à uriner du patient et bien-sûr nous avons mis dans ce package le dosage du PSA qui est un marqueur prostatique lorsqu’il y a des problèmes et la débimétrie», a précisé le DCHE.CHE2Une initiative très appréciée par les patients qui ont accouru aussitôt qu’ils ont reçu l’information. « Je suis très satisfait de cette campagne de dépistage organisée par la CNPS et la médecine indienne. C’est une excellente initiative du Directeur général de la CNPS. J’ai été bien reçu, arrivé hier dans l’après-midi, j’ai pu faire tous mes examens et dans l’ensemble c’est intéressant, tout s’est bien passé», a confié un patient après sa consultation. Pour Pierre Emoke, patient arthrosique depuis 1992, c’est une aubaine: « J’ai pris des traitements mais en vain. Mais dans ma conviction on m’a dit que les Indiens ils sont très forts en médecine et j’ai été convaincu grâce à cette campagne. L’examen qu’ils m’ont demandé de faire on ne me l’a jamais demandé depuis plus de 26 ans de maladie. Je pense désormais que ça va aller». Un autre retraité n’a pu dissimuler sa joie : « J’ai été très bien reçu au CHE et j’ai pu faire à moindre coût ces examens nécessaires pour les personnes du troisième âge, je me sens soulagé. Mes sincères remerciements vont à l’endroit du Directeur général de la CNPS qui a bien voulu organiser cette campagne en notre faveur », a-t-il dit.

Last modified onmercredi, 20 novembre 2019 07:45

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.