Cps de Maroua : le club de développement personnel actif !

L’association a organisé la première session de formation de ses membres, au cours d’une excursion, le samedi 15 décembre 2018, à la Centrale hydro électrique de Lagdo.

Un club de développement personnel (CDP), c’est une grande première dans un centre de prévoyance sociale (Cps) de la CNPS. Celui de Maroua, sous la houlette de son chef, Mahamat, a été mis en oeuvre il y a peu, pour optimiser la polyvalence et la polycompétence des personnels, tout en développant les habiletés des membres en communication et leadership. Surtout, la maitrise de l’art oratoire, afin de mieux faire le marketing de la sécurité sociale.

Cette cinquième session, la première à l’extérieur, a été organisée en présence du directeur régional de l’Adamaoua, du Nord et de l’Extrême-Nord (DRANEN), Jean Paul Dimala Mahop, qu’accompagnaient ses collaborateurs ; du personnel de la Centrale hydro-électrique de Lagdo et des personnels du Cps de Garoua. Après la visite guidée du site, l’échange, d’une durée de 2 heures 30 minutes, a commencé. L’accent a été mis sur le «bore out». Le syndrome d’épuisement professionnel par l’ennui ou bore out est un trouble psychologique qui engendre des maladies physiques. Ce syndrome est déclenché par le manque de travail, l’ennui et par conséquent, l’absence de satisfaction dans le cadre professionnel. La pensée du jour quant à elle était « la lecture est à l’esprit ce que l’exercice est au corps » de Joseph Addison (homme d’Etat anglais, 1672-1719). Elle a permis d’encourager les membres du club à lire au moins dix pages par jour, pour améliorer leurs connaissances et enrichir leur vocabulaire.

garou

Puis, deux ateliers ont été présentés : l’un sur les modalités de calcul de pensions et des différentes innovations de la CNPS, et l’autre sur l’indépendance financière des salariés. A ces ateliers, se sont greffées des animations par des séances d’improvisation et des aérations, avec des discours supervisés par une équipe d’évaluation constituée d’un évaluateur général, d’un grammairien, d’un veilleur et d’un chronométreur. A la fin, des évaluations ont été organisées, avec le personnel qui a justifié des performances excellentes, sous le sceau de la «performance». Puis, une équipe de scrutateurs, chargée d’organiser des élections, a permis d’attribuer des diplômes aux meilleurs présentateurs de rôle, meilleur discours, meilleure aération et meilleur évaluateur de discours de la séance.

Ce qui a motivé l’initiateur du projet est très simple : le marketing de la sécurité sociale, ne peut être efficace que si ceux qui sont en contact avec les clients de la CNPS, n’ont pas peur de parler en public. C’est pourquoi le chef de centre Mahamat a tenu à rappeler les dix bonnes raisons de rejoindre un club de développement personnel au travail. Selon lui, pour mieux communiquer, il faut « surmonter notre timidité, gagner en confiance en soi, repousser les limites ; apprendre dans un environnement convivial et motivant ; communiquer avec notre corps, notre voix ou des accessoires ; côtoyer des personnes ayant les mêmes besoins d’apprentissage». Cette solution managériale permet aussi d'optimiser la polyvalence et la polycompétence. C’est pourquoi il a ajouté que, pour avoir de vrais leaders au sein d’une structure, il est nécessaire de « former et motiver l’équipe, déléguer efficacement les tâches ; gérer le temps, arrêter de remettre à demain ; donner son avis, évaluer son équipe avec sincérité sans juger ni démotiver ; conduire un projet, organiser les priorités et atteindre ses buts ; renforcer sa capacité d’écoute et son attention pour les autres ; prendre la parole partout, parler spontanément et sans peur».

coach mar

Au Cps de Maroua, les sessions de formation en développement personnel se tiennent deux fois par mois, en trois phases chacune : administrative, éducative et évaluative. Elles permettent également de combattre le stress ; car, on apprend en s'amusant et on a la garantie d’une formation continue dans le secteur de la sécurité sociale. Avant le retour de la délégation de la CNPS, le personnel de la centrale hydro électrique de Lagdo a sollicité un accompagnement devant lui permettre de créer à son tour un club. La rencontre a été clôturée par la visite du lagon bleu.

Last modified onjeudi, 03 janvier 2019 10:12

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.