Centre hospitalier d’Essos : La lutte contre le Sida s’intensifie

Featured Centre hospitalier d’Essos : La lutte contre le Sida s’intensifie

Du 27 novembre au 1er décembre 2018, le CHE organise une série d’activités en prélude à la célébration de la journée mondiale et du mois camerounais de lutte contre le SIDA.

Cette année, la structure hospitalière de référence de la CNPS a choisi d’orienter sa campagne sur trois axes. Du 27 au 30 novembre 2018, une campagne de dépistage est ouverte au sein de l’hôpital. Alors que le Cps de Mimboman, structure choisie par les organisateurs,  accueillera les personnes désireuses de se faire dépister le mercredi 28 novembre 2018 à partir de 9h.

Comme pour faire écho au slogan de cette 3ème édition du mois camerounais de lutte contre le Sida, une descente sera effectuée au lycée de Mimboman pour donner la possibilité aux plus jeunes, et en particulier aux jeunes filles de se faire dépister dès 11h, afin de ne pas perturber le programme des cours. La deuxième articulation de ces activités sera l’organisation d’une conférence le vendredi 30 novembre à 13h, dans les locaux de l’hôpital sur le thème : « Dépistage VIH/SIDA Pourquoi ? Quand ? ». Enfin, un stand CNPS sera ouvert au grand public à la salle de la Croix rouge camerounaise à Yaoundé, le samedi 1er décembre 2018 dès 8h, pour clôturer ce mois d’activités intenses. Occasion pour les retardataires d’aller se faire dépister.

En rappel, le 1er décembre 2018, le Cameroun se joindra à la communauté internationale pour célébrer la Journée mondiale de lutte contre le Sida dont le thème pour cette 31ème  édition est « connaître son statut sérologique ». Pour inciter le maximum de personnes à connaître  leur statut sérologique et ainsi, leur permettre de bénéficier d’une prise en charge adéquate, le Cameroun a instauré en 2016, le mois camerounais de lutte contre le SIDA, dont le slogan de cette 3ème édition est « Protégeons la jeune fille ».

sid2

Lancée le 08 novembre 2018 à Bertoua dans la région de l’Est, par le ministre de la Santé publique, cette campagne est l’occasion pour l’ensemble des acteurs concernés par la lutte contre le SIDA au Cameroun,  de se mobiliser pour trouver des solutions permettant d’inverser la courbe. Selon les résultats de l’enquête auprès des ménages pour l’évaluation de l’impact du VIH au Cameroun (CAMPHIA), la pandémie du SIDA touche de plus en plus des jeunes entre 15 et 24 ans. Elle constitue donc une véritable préoccupation pour les responsables en charge de la santé au Cameroun.

TANG Thomas

Email Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.