Couverture santé universelle (CSU) : Obligation de réussite !

Le directeur général de la CNPS a indiqué aux parlementaires les préalables, pour éviter que l’implémentation de la couverture santé universelle, telle que voulue par le chef de l’Etat, ne soit un échec.

Le triste constat a été fait devant un parterre de députés et autres experts réunis le 13 novembre 2018, à l’hémicycle de l’Assemblée nationale : « Dans la plupart des pays, du moins d’inspiration juridique francophone, les systèmes de couverture santé universelle mis en place sont, soit un échec, soit un fleuve non pas tranquille, mais trop long à mettre en place », a dit le directeur général de la CNPS. Un constat sous la forme d’un avertissement sans frais à toutes les parties prenantes dans le processus Ô combien complexe, de la mise en place au Cameroun, de la couverture santé universelle. Un maillon essentiel de la politique sociale du chef de l’Etat, dont l’objectif, y compris à travers la CSU, est avant tout, l’amélioration des conditions de vie des populations.

csu6

La réalisation de cet engagement du président de la République vis-à-vis du peuple camerounais, passe par la mise en place d’un système de sécurité sociale efficace, dont « l’un des maillons est naturellement la CSU ». C’est la raison pour laquelle Noël Alain Olivier Mekulu Mvondo Akame n’est pas allé du dos de la cuillère pour faire comprendre aux participants au forum, que l’échec d’un tel projet n’est pas permis. Et pour s’assurer de la mise en place réussie de la CSU dans notre pays, il est plus que jamais important, a insisté le DG de la CNPS, « de se poser les bonnes questions ».

Pour cela, un regard panoramique jeté sur la viabilité, pour ne pas dire, l’échec de la CSU dans certains pays tels que le Gabon, la Côte d’Ivoire, le Mali ou le Sénégal pour ne citer que ces quelques exemples en Afrique subsaharienne, aura permis au DG d’affirmer qu’ « il ne suffit pas de recopier les schémas des pays développés pour prétendre mettre en place une CSU ». Car en effet, la CSU a des spécificités dont il faut tenir compte absolument : exigence de service immédiat, de qualité et sans discontinuité, accroissement substantiel du niveau quantitatif et qualitatif de l’offre de prestations aux populations à travers des structures médicales, induction d’une réorganisation administrative et sanitaire totale des services de santé (formations sanitaires et pharmacies) et enfin, création et développement des industries du médicament…

Le top manager a identifié trois conditions, la première étant la réalisation des études actuarielles préalables. Prenant en compte le volet sociologique et ethnographique, ces études permettront d’identifier le meilleur scénario à adapter au contexte camerounais (voir l’article sur les scénarios possibles). La deuxième condition, c’est le financement. « Nous devons distinguer et non deviner la soutenabilité de la CSU dès son origine et sur le long terme », a précisé le DG. A cela s’ajoute l’impératif de la connexion de la CSU au système économique. Il faut pouvoir maîtriser l’incidence des taxes qui seront mises en place pour financer l’assurance maladie universelle, afin d’éviter la faillite des secteurs d’activité concernés.

csu3

En clair, a affirmé le DG de la CNPS, il faut s’assurer de la pérennisation de la CSU. Pour cela, « il faut penser un mode de financement prudent, réaliste et supportable par tous les acteurs » a-t-il ajouté. La troisième et dernière condition, mais qui n’en est pas des moindres reste le management du système. « L’avantage de la mise en place d’une CSU aussi progressive soit-elle, est qu’elle va induire un changement total du mode de fonctionnement administratif de nos formations sanitaires. Il faudra donc mettre en place une organisation apte à absorber positivement le nouveau système ».

Last modified onvendredi, 16 novembre 2018 07:43

1 comment

  • NDOUNDA Stéphane Polycarpe
    NDOUNDA Stéphane Polycarpe jeudi 15 novembre 2018 21:03 Comment Link

    Est-ce possible d'avoir l'intégralité de l'intervention de Monsieur le Directeur Général ?

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.