Cipres : nouvelle mission pour le DG de la CNPS du Cameroun

Noël Alain Olivier Mekulu Mvondo Akame vient d’être désigné à la présidence du comité de pilotage du Fonds d'Investissement africain (FIA) des Organismes de prévoyance sociale (OPS) membres de la Conférence interafricaine de la prévoyance sociale (CIPRES).

Le directeur général de la CNPS du Cameroun a un nouveau challenge, en plus de celui déjà sur les rails, axé sur la modernisation de l’entreprise qu’il dirige. Au terme de trois jours d’assises tenues à Libreville, au Gabon, du 19 au 21 mars 2018, le Groupe de Travail de Haut Niveau (GTHN) des directeurs généraux des OPS membres de la CIPRES, l’a porté à la tête du comité de pilotage du FIA.

Le top-manager camerounais prend la direction d’une structure créée en 2017 par la CIPRES, afin d’apporter « de nouvelles propositions pour accomplir des missions de sécurité sociale, par l'accroissement et la sécurité des produits financiers », selon le secrétaire exécutif de la conférence, Innocent Makoumbou.

Le scénario de financement qui préconise une contribution obligatoire et uniforme pour tous les OPS est celui retenu par le GTHN. Le comité devra trouver la stratégie permettant à la structure de mobiliser au moins 500 milliards de FCFA d'ici cinq ans, pour une meilleure rentabilisation des réserves des Caisses, et contribuer de manière plus active au développement des pays membres de la CIPRES. L’équipe Mekulu devra donc élaborer les cahiers de charges, ajuster le budget de la période de lancement, tout en supervisant les travaux d’opérationnalisation du Fonds d'Investissement africain. Mais aussi, organiser, avec le Cabinet Finactu, une rencontre pour valider le chronogramme et les règles de gouvernance du projet, avec un compte rendu attendu par le GTHN, à la prochaine session du comité des experts. De toute façon, le DG de la CNPS du Cameroun est prêt.

Les assises de Libreville, organisées « pour approfondir la réflexion et créer définitivement les conditions de l’opérationnalisation de l’ensemble des dossiers laissés en suspens », comme indiqué à l’ouverture, par le DG de la CNSS du Gabon, Dr Nicole Assele, ont permis la validation de deux projets conduits par son homologue de la CNPS du Cameroun. Il s’agit de l'adoption du projet de canevas des rapports d'activités des OPS, élaboré à Douala par le groupe restreint des DG, du 19 au 21 septembre 2017. En tous cas, celui de la CNPS du Cameroun, comptant pour le premier trimestre 2018, sera produit sur ce modèle. L’autre fait marquant est l'adoption de l’avant-projet de Socle juridique de la CIPRES, élaboré à Yaoundé par le groupe restreint des DG, du 19 au 23 février 2018.

Quatre autres points, à l’instar de l’avancement des travaux de construction du siège de la CIPRES ; la réflexion sur les notions de « Prévoyance sociale » et de « Protection sociale » en rapport avec la dénomination de la CIPRES ; la problématique du financement du budget de la CIPRES et la mutualisation des Systèmes d’Information des OPS de la zone CIPRES, ont également été débattus à Libreville. Les recommandations seront présentées par le secrétariat exécutif au Conseil des ministres de juin prochain à Genève, en Suisse.

Last modified onjeudi, 30 août 2018 09:12

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.