La vision managériale récompensée

L’organisme de sécurité sociale du Cameroun a récemment reçu le « Cameroon Disability Accessible Society Award » décerné par Goodwill Cameroun, pour sa « remarquable contribution à l’avènement d’une société camerounaise davantage inclusive ».

Le fait a failli passer inaperçu, sans doute à cause des sept nouveaux certificats de mérite obtenus par l’organisme en fin d’année 2017. Mais, il n’est jamais trop tard pour annoncer les bonnes nouvelles. Au cours de la 16ème soirée de l’excellence, tenue le 5 décembre 2017, à l’initiative de l’organisation de promotion des droits et de l’emploi des personnes handicapées, Goodwill Cameroon, la CNPS a reçu le « Cameroon Disability Accessible Society Award ».

Le prix a été remis par Sita Chakrawati, représentante du chargé d’affaires de l’Ambassade des USA, à la représentante du DG CNPS, Marie Akono Atangane, directeur des affaires générales, pour saluer la « remarquable contribution » de la CNPS « à l’avènement d’une société camerounaise davantage inclusive ».

L’évènement, dont c’était la 16è édition, s’est déroulé en présence du ministre des affaires sociales, Pauline Irène Nguene. Il célèbre les personnes physiques et/ou morales pour leurs actions d’éclat en faveur de l’inclusion sociale des personnes handicapées, et d’autre part, les personnes handicapées qui ont déployé des efforts exceptionnels pour vaincre leur handicap.

Pour qui connait l’action sociale de la CNPS, orientée en faveur des personnes vulnérables et nécessiteuses à l’instar des handicapés, ce prix vient conforter une vision managériale menée avec détermination et conviction ; car il s’agit d’apporter un peu de bien-être et de sécurité à des couches sociales qui en ont réellement besoin.

C’est une action multiforme, déclinée ces dernières années en appuis concrets : des motocycles, pour favoriser l’autonomie des personnes handicapées physiques ; des moulins à écraser à trois têtes à d’autres, pour leur insertion socio-économique ; la remise de fournitures scolaires et des ordinateurs aux élèves et étudiants handicapés ; le recrutement des personnes handicapées et le payement des frais médicaux pour des malades démunis ; etc. A ceci, s’ajoutent les facilités d’accès, à travers les rampes installées dans les structures de l’organisme et la mise en place d’ascenseurs parlants, dotés de touches en Braille, notamment.

Au-delà du coût de cette action sociale, il convient de préciser que ce qui compte, c’est l’espoir qu’elle apporte en termes d’amélioration des conditions de vie de nos compatriotes, mais aussi leur plein épanouissement et leur intégration dans une société camerounaise engagée sur la voie de l’émergence.

Last modified onjeudi, 30 août 2018 08:37

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.