×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 982

Formation en gestion hospitalière et sanitaire : des cadres CNPS diplômés

Ils sont neuf, qui ont reçu leurs parchemins samedi, 28 janvier 2017, au cours de la cérémonie de sortie solennelle de la 5ème promotion de Master en gestion hospitalière et sanitaire de l’Ecole des sciences de la santé de l’université catholique d’Afrique centrale.

C’est l’épilogue d’un concours organisé par la CNPS. Au terme de cette sélection, 9 personnels ont été retenus pour suivre une formation en gestion hospitalière et sanitaire (GHS) à l’Ecole des Sciences de la santé de l’université catholique d’Afrique centrale (ESS/UCAC).

Danielle Christiane Olle, agent en service au Centre hospitalier d’Essos (CHE), Alamine Mey Mahamat, chef de service des Affaires générales et des ressources humaines du CHE, Damaris Solange Ossa Mballa épse Meng Lihinag, secrétaire à la direction des Ressources humaines (DRH), Issa Hayatou, cadre juriste au centre de prévoyance sociale (CPS) de Bafia, Betty Serges Belomo, chargé d’études assistant à la direction des Finances et du Patrimoine (DFP), Dr. Moïse Henri Charles Enguele Enguele et Abdourahman Souleymanou, cadres à la direction régionale pour le Centre, le Sud et l’Est (DRCSE), Jean Bidjinsi Tchantchou, comptable au Cps de Messa-si et Olivier Nkoa Ebode, technicien de laboratoire au CHE, sont donc les heureux récipiendaires. Ils ont reçu leurs parchemins en présence du conseiller technique en charge des questions techniques, Nicolas Nguema, représentant le directeur général de la CNPS empêché. A ses côtés, Caroline Ejangue, le directeur du CHE et une bonne brochette des personnels de la direction des Ressources humaines, sous l’encadrement de Cécile Matanga, DRH adjoint. Bien entendu également, de nombreux invités ont été conviés à cette cérémonie.

La formation qui a duré deux ans aura été à la fois théorique et pratique. Sur le plan théorique, les enseignements ont porté sur les sciences sociales, la gestion financière, la gestion des ressources humaines, l’informatique et bien sûr, la gestion hospitalière et sanitaire. Les apprenants ont eu droit à 18 unités d’enseignement pour 65 matières.

Sur le plan pratique, ils ont effectué deux stages professionnels dans les structures hospitalières de leur choix et les rapports d’intervention ont été brillamment soutenus devant un jury. Les candidats de la CNPS s’en tirent d’ailleurs avec quatre mentions « Excellent » pour Danielle Christiane Olle, Damaris Solange Ossa Mballa épse Meng Lihinag, Mey Mahamat Alamine, Issa Hayatou ; quatre mentions « Très-bien » pour Betty Serges Belomo, Dr. Moïse Henri Charles Enguele Enguele, Abdourahman Souleymanou, Jean Bidjinsi Tchantchou, et une mention « Bien » pour Olivier Nkoa Ebode.

Autant dire que tout est bien qui finit bien. La CNPS a désormais ses cadres experts en gestion hospitalière et sanitaire. Et c’est tout naturellement que le doyen l’ESS/UCAC a adressé ses sincères remerciements à l’organisme plus que jamais sur la voie de la modernité : « Vous êtes l’une des premières administrations à faire confiance à l’ESS de l’UCAC. Pour nous, ça a été un véritable honneur de former des cadres de la CNPS » a précisé Benjamin Alexandre Nkoum. Caroline Ejangue a là, de quoi être fière : « Avoir des managers dans le domaine de la gestion hospitalière et sanitaire va certainement permettre d’améliorer la gestion des structures hospitalières de la CNPS et par là même, la qualité du service offert aux clients ».

Bon vent !

Last modified onmercredi, 29 août 2018 08:04

1 comment

  • Stephanie Tonmi
    Stephanie Tonmi samedi 5 janvier 2019 23:42 Comment Link

    Bravo Moïse!

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.