CNPS-SOACAM: Désormais partenaires

La Caisse Nationale de Prévoyance Sociale a procédé ce vendredi 23 octobre 2020 au lancement officiel du partenariat social entre la CNPS et SOACAM à l’esplanade de l’immeuble siège de la CNPS sis à l’hôtel de ville de Yaoundé.

Les pensionnés de la CNPS ont depuis ce 23 octobre leur clé contre la vie chère. Le partenariat que vient de signer la CNPS et la Société Alimentaire du Cameroun leur donne l’accès aux produits de première nécessité à moindre coût : « Par cet acte symbolique, nous voulons simplement marquer l’évolution dans la conception de ce que communément tout le monde entend par Prévoyance sociale. Nous voulons par-là indiquer que, pour nous, la sécurité sociale ce n’est pas seulement de payer les pensions mais aussi et surtout faire des pensionnés nos partenaires quotidiens comme le dit d’ailleurs notre devise, ‘’vous ne serez jamais seuls’ », a déclaré le Directeur général de la CNPS.

SOACAM1

« Tous les pensionnés sont autorisés à souscrire à ces packs indépendamment de leur pension. Les retraits des produits se feront chaque mois à une période que nous allons déterminer avec la CNPS. Pour les modalités pratiques, les retraités n’auront pas besoin de se déplacer, nous allons créer des points de collecte un peu partout dans les villes afin de faciliter l’accès aux produits », a indiqué le Directeur général de SOACAM.

SOACAM2

Au total 223 pensionnés ont déjà souscrit à ces différents packs alimentaires à Yaoundé. Ils sont pour la majorité globalement satisfaits de cette offre. C’est le cas de madame Marie Mado Eliane NTONGA AMOUGOU qui a exprimé son satisfecit en présence de la chargée d’affaires de l’ambassade des Etats-Unis au Cameroun : « Je remercie le Directeur général de la CNPS et les responsables de la SOACAM pour leur aide dans l’amélioration des conditions de vie des pensionnés que nous sommes. Je suis très satisfaite de mon pack de 40.000 francs. Il m’offre bien de choses que je ne pourrais m’offrir dans un marché à ce prix ».

SOACAM5

Ce partenariat entre la CNPS et la SOACAM est une matérialisation de la volonté de ces deux institutions à lutter contre la vie chère et surtout à simplifier la vie des pensionnés comme l’affirme le top manager de la CNPS: « Nous comptons accompagner nos pensionnés tous les jours de la vie pas seulement pour percevoir leurs pensions mais également faciliter leurs conditions de vie, notamment accéder aux produits de première nécessité qui paraissent difficiles à acheter lorsqu’on a des revenus modestes. Grâce au partenariat avec SOACAM, ils peuvent désormais commander et recevoir même à domicile à un très bon prix tous les produits de consommation ».

SOACAM6

Voilà qui augure des lendemains qui chantent pour les biens heureux pensionnés de la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale du Cameroun.

Retraite en zone CIPRES: La pérennité des régimes de retraite préoccupe

L’organisme de protection sociale camerounais a pris part aux travaux du 3ème Forum international sur la retraite qui se sont déroulés en visio conférence du 21 au 22 octobre 2020.

L’objectif principal était d’identifier les leviers importants pour assurer la solvabilité et la viabilité à long terme des régimes de retraite de la Conférence interafricaine de la Prévoyance sociale (CIPRES).Les réflexions ont notamment porté sur trois sujets thématiques : l’état des lieux des systèmes de retraite dans la zone CIPRES  ;  les risques majeurs auxquels sont confrontés les systèmes de retraite de la zone CIPRES et les approches de solution pour pérenniser les régimes existants  et  la mise en place de nouveaux régimes de retraite .

Noël Alain Olivier Mekulu Mvondo Akame, Dg de la CNPS du Cameroun a modéré les échanges du 2nd panel ce jeudi, 22 octobre 2020. Les exposants, experts en sécurité sociale pour la plupart, ont abordé la situation des réserves et les placements des OPS dans la zone CIPRES. De même, un point d’orgue a été mis sur les opportunités de diversification d’investissement et risques afférents, afin d’assurer la viabilité financière et la pérennité des systèmes de retraite.

Forum2

En effet, les organismes de prévoyance sociale (OPS) d’Afrique réunis au sein de la CIPRES, font face à des défis de plus en nombreux. Il s’agit notamment de l’allongement de l’espérance de vie et de la forte baisse de la fécondité, le manque de dynamisme de l’économie, un niveau de chômage élevé, un secteur informel accru, l’instabilité politique et les crises sanitaires qui ont un impact considérable sur la viabilité des régimes de retraite.

 

C’est d’ailleurs pour cette raison que la CNPS a défini une stratégie d'investissement appropriée des fonds de sécurité sociale, dans le sens du respect des lignes directrices de l'AISS en la matière. Ces investissements ont une place de choix dans la politique managériale actuelle et ont été réalisés pour soutenir le présent et conforter l’avenir des assurés sociaux. C’est dans ce sens que le DG a affirmé : « Nous avons choisi d’investir dans l’immobilier pour mieux sécuriser les fonds que les assurés sociaux nous confient. Cela nous permet d’assurer la pérennité de la CNPS et de sécuriser l’avenir, parce que la CNPS doit être capable de payer les prestations et les pensions sur 20, 30 voire 50 ans. Pour le faire, il lui faut non seulement constituer des réserves financières solides, mais aussi, investir pour contribuer à la croissance et au développement du Cameroun. C’est la raison pour laquelle nous investissons dans l’immobilier, mais aussi dans les emprunts souverains ».

A ce jour, les réserves de la CNPS sont passées de 15 milliards en 2007 à environ 300 milliards de FCFA, sans compter des investissements de l’ordre de 500 milliards de francs CFA.

Lutte contre la pandémie à COVID-19: 5000 masques pour l’Hôpital de la Caisse

Le groupe CFAO a offert le vendredi 09 octobre 2020, un important don en masques de protection au Centre Hospitalier d’Essos de Yaoundé dans la lutte contre le coronavirus.

« De façon symbolique, je vous remets une pochette de masque FFP2 devant le représentant du Ministère de la Santé Publique et devant l’ambassadeur du Japon au Cameroun ». C’est en ces mots que Luc DEMEZ, Directeur Général du groupe Corporation For Africa and Overseas (CFAO), a procédé vendredi dernier à la remise d’un important don en masques de protection au Centre Hospitalier d’Essos. Le paquet contenant des kits sanitaires riches de 5000 masques FFP2 a été reçu par le Conseiller Technique en charge des questions sanitaires, représentant du Directeur Général de la CNPS.

CFAO2

Au cours de cette cérémonie, M. Ahmadou Lamou a joint sa voix à celles des autres responsables de la CNPS présents, à l’effet de remercier les membres du groupe CFAO pour ce geste pleine de considération : « Je remercie le Directeur Général de CFAO Retail pour ce don de 5000 masques. Il vient en complément des efforts et des investissements consentis par le Directeur Général de la CNPS pour lutter contre le Coronavirus. Je saisi cette occasion pour manifester ma reconnaissance à l’ambassadeur du Japon au Cameroun qui s’est déplacé  en personne pour venir rehausser cette cérémonie », a-t-il déclaré.

CFAO1

Le groupe Corporation for Africa and Overseas Retail est une filiale d’un groupe Japonais. « CFAO est une entreprise à forte responsabilité sociétale qui a pour ambition de soutenir le développement économique au Cameroun. Un des axes important de ce groupe est la santé et le bien être. Dans le contexte de la covid-19, il nous a semblé utile et important d’apporter notre soutien au dispositif de riposte Camerounais. Nous avons donc jugé bon d’offrir un don de 5000 masques FFP2 à la CNPS. S.E M. l’ambassadeur du Japon, nous a recommandé le Centre Hospitalier d’Essos compte tenu de son implication dans la lutte contre la Covid-19 », a affirmé Luc DEMEZ, DG du groupe CFAO.

CFAO3

Voilà qui devrait faire du Centre Hospitalier d’Essos, un avant-poste de la riposte contre la Covid-19 au Cameroun.

Professionnalisation des formations à l’université de Yaoundé II: La CNPS soutient l’initiative

L’organisme de sécurité sociale a pris part à l’atelier  entre l’université et les milieux sociaux professionnels sur l’offre de formation de la faculté des sciences économiques et de gestion, de l’employabilité et de la réflexion sur la mise sur pied d’un cadre de coopération le mercredi, 30 septembre 2020.

 

Les travaux qui se sont tenus dans l’enceinte de l’université de Yaoundé II à Soa (UYII), avaient pour objectif de mettre en place un cadre de coopération entre l’université et les entreprises, afin d’accroitre l’employabilité des jeunes étudiants  car, « l’université s’est très peu préoccupée de la production du savoir-faire au développement de l’expertise des compétences nécessaires à la fois pour éclairer et accompagner  les studies makers, notamment les chefs d’entreprises », a reconnu le Recteur de l’UYII, le Pr. Adolphe Minkoa She.

En effet, « une offre de formation n’a d’intérêt que si elle porte véritablement à un métier et dote l’apprenant des compétences spécifiques », a poursuivi le Recteur. Pour concrétiser cette ambition, l’université  a réuni autour de la table les entreprises publiques et privées de la place parmi lesquelles, la CNPS dont la délégation était constituée du Directeur des Ressources humaines, Nana Bello, du Chef de département des Études, de la Communication et de la Traduction, Christiane Kono, du Sous-directeur du Budget, Nadia Momo et du consultant Jules Armand Hodieb.

 

UY2

 

Il était question pour les participants d’apporter leurs contributions sur l'offre de formation proposée par la faculté des sciences économiques et de gestion de l’UYII ; proposer les formes de coopération  avec l’université pour un meilleur accompagnement de ces programmes et faire part des besoins des administrations en ce qui concerne les formations courtes et certifiantes.

 

Une initiative saluée par l’organisme de sécurité sociale, en ce sens que « la CNPS comme toute entreprise est portée vers le développement et l’apport de l’université est capital dans l’ambition de toute entreprise car l’entreprise doit se projeter, et pour ce faire elle a besoin du savoir, elle a besoin d’enrichir les connaissances professionnelles par des apports pédagogiques nouveaux », a relevé Jules Armand Hodieb. C’était également l’occasion de réitérer la disposition du Directeur général à élargir le champ de coopération déjà établi avec plusieurs institutions universitaires, en relevant que les universités doivent s’adapter au mode de fonctionnement des entreprises qui est de plus en plus un mode agile.

 

UY3

 

En tout état de cause, la professionnalisation des enseignements est un atout précieux pour les postulants. La CNPS compte tenu de son expertise dans les domaines de la Finances et du Management, est disposée à mettre à la disposition de l’université des cadres compétents pour l’animation des séminaires thématiques.