Jean Claude Élisée Ambombo: Nouvel agent de poursuite de la CNPS

Le Chef de Centre de Prévoyance Sociale de Bertoua a été investi dans ses nouvelles fonctions d’agent de poursuite et d’exécution forcée par le président du Tribunal de Première Instance de Bertoua le 30 octobre dernier.

« Je le jure » en ces mots, Jean Claude Élisée Ambombo s’engageait à représenter et défendre la CNPS partout où besoin sera. Le nouvel agent de poursuite et d’exécution forcée de la CNPS en est conscient, sa mission est lourde et délicate: « Répondre au nom du DG sur le terrain est d’une lourde responsabilité. Nous comptons sur l’accompagnement des médias pour nous aider à véhiculer l’importance de la couverture sociale des employés. Nous nous attèleront bien sûr à amener les entreprises à s’acquitter de leurs cotisations avant d’en arriver aux contentieux », déclare le nouvel APEF.

Bertoua1

En clair, outre les missions dévouées au Chef de Centre, il devra s’assurer que les entreprises utilisant une main d’œuvre salariée déclarent tous leurs employés à la CNPS et s’acquittent effectivement de leurs cotisations sociales. Il peut donc en tant que de besoin engager des poursuites judiciaires contre les employeurs défaillants.

Bertoua2

Entre autres activités relevant du CPS de Bertoua, nous pouvons citer l’existence du partenariat CNPS-SOACAM qui porte déjà ses effets dans la région du soleil levant « En 20 jours, 113 pensionnés ont souscrits aux packs alimentaires. Dès la fin de ce mois, ils recevront chacun leur package à domicile par les soins de la CNPS », explique le Chef de Centre de Bertoua. C’est donc une matérialisation de la volonté du Directeur Général de la CNPS de faciliter la vie des pensionnés.

Last modified onlundi, 09 novembre 2020 16:49

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.