Recouvrement des cotisations sociales: Les contrôleurs convoqués à Yaoundé

Ils ont pris part à une réunion présidée par le chef des Projets, vendredi, 20 décembre 2019.

Sur hautes instructions du Directeur général, les contrôleurs de cotisations et des prestations sociales exerçant dans les services et sections du contrôle employeur et du contentieux ont été conviés à une importante séance de travail dont l’ordre du jour leur a été communiqué séance tenante. La rencontre s’est tenue dans la salle de conférences du Centre de prévoyance sociale de Yaoundé-indépendance, sous la présidence du chef des Projets, en présence du directeur technique Bagoura Souaïbou, du directeur des Ressources humaines Nana Bello et son adjoint Jovic Djonou.

contrle4

La réunion avait pour but de faire le point avec le corps des contrôleurs et voir ce qui empêche à la CNPS d’atteindre certains des objectifs qualitatifs en matière de recouvrement de cotisations sociales. En effet, l’on note une stagnation du solde de la balance de recouvrement, un faible niveau des contrôles, des plaintes récurrentes des employeurs…

Pour les contrôleurs plusieurs facteurs sont à l’origine de ces défaillances, notamment la localisation des employeurs qui ont leurs entreprises dans le « sac » ou alors qui donnent des adresses erronées ; les difficultés applicatives ; les délais estimés courts pour la réalisation des contrôles de qualité ; l’insuffisance des moyens ; la non-collaboration des administrations partenaires ; le dilatoire de certains employeurs ; une collaboration difficile avec les services comptables ; la forte charge de travail…

contrle2

Des problèmes qui, au final n’en sont pas, eu égard aux solutions existantes et relevées par le chef des Projets. La Localisation des employeurs par exemple, quelle que soit la taille de l’entreprise peut se faire sur le site en ligne des Impôts. Quant aux difficultés applicatives, il est apparu qu’il s’agit d’une non-maitrise des process et des degrés d’habilitation. Pour ce qui est des moyens, il a été demandé de faire tenir les demandes aux directeurs régionaux, en cas de refus persistant des chefs de structures ou, le cas échéant, au Chef des projets. Pour le Chef des Projets, l’automatisation des procédures de recouvrement est venue faire ressortir la non-maitrise du portefeuille employeurs par les contrôleurs… Il ne suffit plus d’effectuer un contrôle sur une période, mais de s’assurer de la dette globale de chaque entreprise depuis sa création.

contrle3

Pour le directeur technique : « De ce qui se dégage de ces échanges, c’est qu’il y a un problème au niveau de la maîtrise des procédures et du respect de celles-ci », a constaté Bagoura Souaïbou. Le DT a invité les contrôleurs à appliquer d’abord les instructions, échanger régulièrement entre collègue de corps et remonter les difficultés à la hiérarchie. Allant dans le même sens, le DRH a prodigué quelques conseils aux hôtes : « Vous devez resserrer vos rangs, être solidaires et respecter les procédures. Les anciennes méthodes de contrôle doivent être oubliées, étant donné que les contextes évoluent ». Et clôturant la séance, le chef des Projets a rappelé aux contrôleurs : « Vous êtes censés être un corps d’élite, où on retrouve les meilleurs. La CNPS est une maison de verre et quand il y a des choses qui ne marchent pas, ça se voit de l’extérieur. Cette rencontre est une exhortation à l’amélioration et à la remise en cause qui est une de nos valeurs ». Aussi, a-t-elle poursuivi pour ce qui est de l’harmonisation des méthodes de travail : « Je vous invite à relire toutes les procédures et à transmettre vos suggestions au comité des Projets au plus tard le 5 janvier 2020 ».

Last modified onjeudi, 26 décembre 2019 08:28

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.