Send off pour Aïssatou Djeilani: une ode à la loyauté, la passion et la culture du résultat

Une ode à la loyauté, la passion et la culture du résultat . Des valeurs mises en exergue par le directeur général, au cours de la cérémonie de départ à la retraite qu’il a présidée mardi, 8 octobre 2019 à Douala.

 Ce n'est pas tous les jours qu'on assiste à un send off conduit par le Dg de la CNPS.Et pourtant , Noel Alain Olivier Mekulu Mvondo Akame a fait le déplacement jusqu’à Douala, pour dire au revoir à Aïssatou Djeilani, admise à faire valoir ses droits à la retraite. C’est dire tout l’estime que le patron porte à cette noble dame qui a fait montre de loyauté envers la haute hiérarchie tout au long de sa carrière. « La loyauté est une qualité divine. En effet, celui qui manque de loyauté se nuit à lui-même», dira le patron.

En 34 ans et 4 mois de bons et loyaux services, elle a occupé plusieurs postes de responsabilité à la CNPS, dont le dernier en date, directeur régional pour le Littoral et Sud-Ouest. Le top manager garde en effet de très bons souvenirs de la néo retraité. Dans la salle de conférence de Douala-Bonanjo, en présence des responsables, personnels amis et membres de la famille, le top manager a fait l’éloge de l’hôte du jour : « Madame Djeilani est rentrée dans les meubles de la CNPS. Depuis mon arrivée à la CNPS, je ne crois pas qu’on puisse parler de la CNPS sans évoquer Madame Djeilani. Tellement elle personnalise l’organisme qu’elle s’y imbrique. Et pour tout dire, elle a représenté très dignement d’ailleurs et très professionnellement la CNPS».

Alors qu’elle occupait le poste de chef de centre du CPS Bassa à Douala, elle a efficacement contribué à mise en œuvre de l’application de gestion intégrée « Sapelli Energizer ». Elle n’a ménagé aucun effort pour l’heureux dénouement de ce projet. Elle était consciente de la nécessité des résultats dans le court terme. Et, pour le patron, « Madame Djeilani était la personne indiquée pour me permettre d’avancer sur ce point de vue. Il avait fallu beaucoup d’abnégation, beaucoup d’implication, de la passion, de l’obsession du résultat, de la loyauté», a reconnu le Dg. Des valeurs qu’elle a fièrement incarnées pour le plus grand bonheur de l’organisme. « Si l’on parle digitalisation à la CNPS aujourd’hui, c’est bien parce qu’il y a eu un petit pas et c’était au centre pilote et moteur de Bassa que dirigeait AÏssatou Djeilani », a reconnu le top manager. L’essentiel n’est pas de travailler, l’essentiel c’est de produire des résultats et les résultats qu’elle a produit sont devenus des œuvres d’éternité. De ce point de vue, elle devrait constituer un exemple pour ceux qui restent ». « Madame Djeilani n’est pas un vent qui est passé, elle est une œuvre qui est restée ». Bon vent Madame Djeilani.

Last modified onmardi, 15 octobre 2019 14:36

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.