Renforcement des capacités: A l’école du management des procédures

Une centaine de manager des structures centrales et extérieures de la CNPS a été formée du 3 au 5 septembre à Yaoundé sur l’amélioration des procédures dans le management des processus et des cycles en entreprise.

 

La formation visait à doter les responsables d’outils pour améliorer et actualiser les procédures afin d’éviter l’occurrence de certains risques. En effet, dans son processus de modernisation entamé depuis une décennie, les nombreuses mutations technologique et méthodologique amènent à un questionnement des procédures. Charles TAYLOR disait d’ailleurs : « Le taylorisme est un mode d’organisation du travail en entreprise, fondé sur la parcellisation des activités en tâches simples et répétitives payées au rendement ». Une organisation qui a tendance à susciter le cloisonnement entre les différents métiers qui en font l’ossature.  De plus, elle n’autorise pas les évolutions rapides et ne permet pas de tirer parti des moyens surpuissants qu’offrent les nouvelles technologies, en matière de gestion. Pourtant, il faut à la CNPS un personnel capable de rendre à ses vrais patrons que sont ses usagers et ses clients, un service de qualité à l’immédiat quel que soit l’environnement. Le top manager y tient et ne lésine pas sur les moyens pour le renforcement continuel des capacités du personnel.

 

Formation2

La formation ainsi dispensée en visio conférence par le Cabinet PROMARIT aura permis aux manager de proximité de distinguer et établir le lien entre procédures et processus dans une entreprise ; de s’approprier la notion de cycle dans une entreprise et la transposer au cas de la CNPS ; de formuler des propositions en termes d’amélioration des procédures et des processus dans leurs domaines de compétence respectifs ; et d’atteindre les objectifs relatifs à la relecture des procédures et à l’auto-évaluation des processus organisationnels à la CNPS.

Formation3

A en croire les participants, cette formation ne pouvait pas mieux tomber. En effet, « il y a une évolution très rapide de l’environnement de travail à la CNPS qui se traduit par l’automatisation des applications métiers et la digitalisation des services. Ce qui nous commande une mise à jour des manuels de procédure existants », a fait savoir l’adjoint au chef de centre (CC2) de prévoyance sociale du secteur informel de Yaoundé, Danielle Héga epse Edzimbi. Un avis partagé par le CC2 de Mimboman. « Nous connaissons à présent l’importance des procédures dans la maîtrise de l’activité et la gestion des risques ; celles-ci permettant également à tout personnel affecté à un poste de travail d’être à la hauteur des attentes », s’est réjoui Marthe Evelyne Tjihe. Et de poursuivre « nous avons reçu les outils qui vont nous permettre de prendre part à la rédaction de nouvelles procédures, ainsi que la mise à jour des procédures existantes ». Exprimant toute sa gratitude au directeur général, le CC Yaoundé-Indépendance, Pierre Roland Enouga, a reconnu qu’à travers cette mise à jour des connaissances, les responsables ont pu « s’approprier les mécanismes nécessaires à l’auto-évaluation des processus organisationnels tout comme l’établissement des procédures exceptionnelles en situation d’urgence». Toutefois, « il serait souhaitable que de telles formations mettent l’emphase sur la réponse à apporter aux risques, notamment les « 4T » (traiter, tolérer, transférer et terminer) », a-t-il conclu.

Last modified onlundi, 09 septembre 2019 07:33

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.