Risques professionnels: Le défi d’une prévention durable

C’est le point culminant de la co-célébration de la 23ème Journée africaine de la prévention des risques professionnels (JAOPRP) et de la 17ème Journée mondiale de la santé et de la sécurité au travail (JMSST), présidée ce 29 avril 2019, par le ministre du Travail et de la Sécurité sociale.

« Comment protéger mieux les travailleurs sur la durée, sans mettre en danger leur environnement de travail ?». Une équation clairement posée ce matin par le directeur général de la CNPS, président du comité d’organisation de la 23ème JAPRP à l’ouverture des travaux tenus dans la salle de conférences du centre de prévoyance sociale de Yaoundé-indépendance. Le ministre Grégoire Owona a, une fois encore, sacrifié au rituel en présidant intuitu personae la cérémonie protocolaire. Le jeu en valait bien la chandelle.

JAP4

En effet, « Chaque année, 2,78 millions de travailleurs perdent la vie du fait d’accidents du travail et de maladies professionnelles (2,4 millions de ces décès étant imputables aux seules maladies professionnelles) et 374 millions sont victimes d’accidents du travail et de maladies professionnelles non mortelles». Les chiffres du rapport de l’Organisation international du travail (OIT) donnent le vertige. Au plan local, pour la seule période allant de 2016 à 2018, les statistiques enregistrées à la CNPS font état de 3589 demandes de réparation d’accidents du travail dont 81 décès. 3193 de ces cas ont donné lieu à 117 270 jours d’arrêt de travail. Ces chiffres déjà astronomiques seraient en réalité bien pires si les employeurs déclaraient systématiquement les accidents du travail et les maladies professionnelles…

D’où l’urgence de développer au sein des entreprises, une culture de la prévention à même de conduire à des espaces de travail sûrs, décents, à zéro risque, zéro accident et zéro mort. Conformément au concept vision zéro, nouvelle approche commune, intégrée, flexible et adaptable pour la sécurité, la santé et bien-être au travail. Une, interpellation pour tous les acteurs impliqués dans la promotion de la santé et la sécurité au travail, en parfait accord avec les thèmes proposés respectivement par l’interafricaine de la prévention des risques professionnels et le Bureau international du Travail. : « Construire les bases d’une prévention durable en milieu de travail en Afrique : un défi pour tous» ; avec pour sous-thèmes : « La fonction sécurité au travail : rôle et importance en entreprise » et « la sécurité et la santé au cœur de l’avenir du travail».

JAP3

Pour le MINTSS, « La 23ème JAPRP et la 17ème JMSST, ne doivent donc pas être une énième cocélébration», a exhorté Grégoire Owona. « Mais des assises dont des recommandations précises, pratiques et pertinentes permettront d’avancer pour atteindre nos objectifs en matière de santé et de sécurité en général et singulièrement dans la prévention des risques professionnels, en rapport avec les thèmes et sous-thèmes abordés », a-t-il ajouté avant de déclarer ouverts, les travaux.

Media

Last modified onsamedi, 11 mai 2019 11:06

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.