Couverture médicale

La CNPS va prendre en charge 50 % des soins médicaux des pensionnés sur toute l’étendue du territoire national

Le directeur général a obtenu le feu vert du Conseil d’administration dont les travaux se sont tenus le 27 mars 2019 à Yaoundé.

 pensionnsCNPS1

La bonne nouvelle fera à coup sûr des heureux parmi les seniors. En attendant la mise en place au Cameroun d’une assurance maladie universelle telle que voulue par le président de la République, Paul Biya, le directeur général de la Caisse nationale de prévoyance sociale a sollicité et obtenu du Conseil d’administration, l’autorisation de signer avec des formations hospitalières du pays, des conventions pour la prise en charge des soins médicaux des milliers de pensionnés, de bénéficiaires d’allocations de vieillesse et de rentes d’accident de travail, à hauteur de 50 %.

Jusque-là, cette prise en charge régulière n’était possible que dans les formations sanitaires de la CNPS, en application des dispositions de la délibération n° 45/08/CNPS/PCA du 18 décembre 2008, et portaient sur les consultations, les soins et les examens médicaux, de même que les hospitalisations.

Désormais donc, cette prise en charge va être assurée par plusieurs formations sanitaires à travers le pays, qui viendraient à accueillir les personnes ciblées par cette mesure salvatrice. Une décision qui est, pour ainsi dire, en totale conformité avec la politique sociale du président Paul Biya dont on sait que l’objectif, y compris à travers la couverture maladie universelle, est avant tout, l’amélioration des conditions de vie des populations.

DGOK

Dans ce contexte, la mesure prise par la CNPS en faveur des pensionnés s’inscrit dans une logique de contribution à la mise en place progressive et maîtrisée d’une couverture santé universelle. Il fallait bien commencer quelque part et la CNPS, avec l’aval de son conseil d’administration, a choisi de commencer par une population dont elle a la maîtrise.

Si la CNPS peut s’autoriser une telle ouverture vers la couverture de la moitié des dépenses de santé d’une couche de la population dont on sait qu’elle est démunie, c’est bien grâce à sa solidité financière avérée. L’organisme camerounais de sécurité sociale se porte financièrement bien. La preuve a été donnée mercredi dernier, au terme d’une session ordinaire du conseil d’administration qui a examiné et approuvé les comptes de l’exercice 2018 qui affichent un résultat positif net de 62,3 milliards de francs CFA, après 43,7 milliards de francs CFA en 2016 et 54, 3 milliards de francs CFA en 2017. Et lorsqu’à ces chiffres on intègre les plus de 200 milliards de francs CFA de réserves financières, on comprend que l’ambition de la CNPS de voler au secours de ses pensionnés est financièrement soutenable.

hpitalcen

Il y a quelques mois de cela, le parfait état de santé financière de la CNPS lui a permis de proposer aux pouvoirs publics, le relèvement des pensions anciennes, pour permettre aux anciens pensionnés dont le niveau des pensions est faible, de faire face aux coûts de la vie. Une proposition qui a rencontré l’assentiment du gouvernement qui examine en ce moment la possibilité de la mise en œuvre efficace de cette autre réforme salutaire à intervenir sous peu, dans le régime camerounais de sécurité sociale. Elle viendra alors s’ajouter à une autre batterie de réformes parmi lesquelles, l’augmentation depuis janvier 2016 du montant des allocations familiales de 1800 francs CFA par mois et par enfant à 2800 francs CFA par mois et par enfant, le relèvement du taux des cotisations sociales de 7 à 8,4 % et le relèvement du plafond des cotisations de 300 000 à 750 000 francs CFA ; réformes qui induisent une augmentation substantielle des pensions. A cet égard, il y a lieu de rappeler que la pension la plus élevée payée par la CNPS s’élève aujourd’hui à 404 mille francs contre 154 mille francs avant la réforme.

Une véritable révolution qui impacte durablement et positivement le système camerounais de sécurité sociale et la vie des Camerounais et dont le président Paul Biya est le principal initiateur.

Last modified onlundi, 01 avril 2019 07:42

5 comments

  • Rene Jolly T. renejolly2016@gmail.com
    Rene Jolly T. renejolly2016@gmail.com vendredi 5 juillet 2019 11:37 Comment Link

    Les rétraités de la fonction publique vont-ils bénéficier de ces mesures? Si oui dans leur ensemble ou de quelle catégorie?

  • Poungoue
    Poungoue vendredi 3 mai 2019 18:08 Comment Link

    Excellente mesure que je salue des deux mains. Quand cette mesure prendra-t-elle effet?

  • EYEZOO OSCAR FRANCIS
    EYEZOO OSCAR FRANCIS lundi 1 avril 2019 14:56 Comment Link

    Felicitaions monsieur le DG, l'histoire retiendra que vous avez fait preuve d'un bon management des cotisations sociales des travailleurs. votre mesure de prendre en charge 50% des soins médicaux des pensionnés doit obligatoirement etre accompagné d'une carte biometrique CNPS.
    que le seigneur Dieu Tout puissant vous accompagne dans votre mission.
    bravo DG.

  • Nyeck Log
    Nyeck Log dimanche 31 mars 2019 19:54 Comment Link

    Le relèvement de la pension mensuelle mentionné depuis 2016 ne concerne sue les niveaux retraités, alors que les anciens retraités qui ont pourtant contribué à la bonne Santé de la cnps n'en sont pas concernés. Le gouvernement aurait pu revoir la situation de tous les retraités. Les anciens retraites ne pourront toujours pas supporter les 50% des frais de Santé, parceque, avfc le temps, ils sont encore devenus plus pauvres.

  • Marie Joseph EPEE BONNY
    Marie Joseph EPEE BONNY samedi 30 mars 2019 00:05 Comment Link

    Great

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.