Exécution du budget 2019 : Voici ce qu’attend le DG CNPS !

Les instructions du directeur général, relatives à l’exécution du budget de l’exercice 2019 sont publiques. Le service de la Communication ouvre une série au cœur de la lettre-circulaire du 30 janvier, pour permettre une meilleure appropriation et une meilleure assimilation des orientations du patron de la CNPS sur la façon dont ce budget doit être exécuté.

Série n° 1 : Les principes cardinaux

C’est connu de tous, le Conseil d’administration de la CNPS, au cours de sa session ordinaire du 27 novembre 2018, a examiné et adopté le budget de l’organisme pour l’exercice 2019 qui vient de commencer. Une enveloppe équilibrée en recettes et en dépenses à la somme de 207, 99 milliards de francs CFA,contre 200 milliards de francs CFA en 2018. Soit une augmentation de 7,99 milliards de francs CFA en valeur absolue, qui confirme le parfait état de santé financière de la CNPS.

C’est donc ce budget qui a été approuvé le 29 janvier 2019 par le ministre des Finances, conformément aux dispositions du décret du 7 juin 2018, portant organisation et fonctionnement de la CNPS. Et au moment où ce budget entre en exécution, il était de bon ton, comme à l’accoutumée, que le patron de la CNPS rappelât les principes cardinaux de son exécution, d’autant que ce budget doit, ainsi que le souligne à doubles traits la lettre-circulaire du DG, « permettre de préserver et consolider les acquis, mais aussi la maturation des actions engagées dans le cadre du plan stratégique 2018-2022 ».

On l’a dit, « renforcement des acquis » dont les moindres ne sont pas le renforcement des capacités opérationnelles des personnels de la CNPS, auquel l’organisme a consacré tant d’énergie et de moyens ces dernières années. Avec la ferme détermination de former et de mettre au service d’une CNPS résolument engagée dans la voie de la modernité, des personnels polyvalents et multidisciplinaires.

BUDGETcnps

C’est sur ce personnel professionnellement bien outillé que la CNPS fonde son espoir en 2019, de maintenir le cap en matière d’amélioration des performances et d’atteinte efficiente de ses objectifs. Et le patron attend que cela se fasse autour d’une feuille de route qui consacre comme priorités, le paiement de la juste dépense, l’assainissement des bases de données, la mise en œuvre efficace et efficiente d’un système de recouvrement des cotisations sociales solide et pérenne, la promotion de la santé et de la sécurité au travail, la maîtrise des effectifs et la promotion du capital humain, la résorption progressive des déficits de l’action sanitaire et sociale et des établissements de soins, la maîtrise des frais de gestion et la recherche des gains de productivité. Mais aussi, le management par la qualité et la promotion de la culture de service, la pleine utilisation des technologies de l’information et de la communication, l’équipement des structures, la consolidation de la situation financière à long terme et l’exercice d’une gouvernance responsable, transparente, prévisible, participative et dynamique.

Voilà, de manière générale, les attentes du patron de la CNPS, relatives à l’exécution du budget de l’exercice 2019.

Prochain article : Série n° 2 : D’où viendra l’argent ? (Exécution du budget des recettes)

Last modified onlundi, 04 février 2019 07:24

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.