8e conférence annuelle du Conseil international des archives : La CNPS en vitrine

Featured 8e conférence annuelle du Conseil international des archives : La CNPS en vitrine

L’organisme de sécurité sociale du Cameroun a mis en exergue ses bonnes pratiques en matière de gestion des archives, au cours de l’évènement qui s’est tenu au Palais des congrès de Yaoundé, du 26 au 28 novembre 2018.

« Archives : gouvernance,  mémoire,  patrimoine ». C’est le thème choisi pour cette édition de la conférence annuelle du Conseil international des archives qui, il faut le souligner, est la première qu’abritait le Cameroun. Cette rencontre de haut niveau, a pour objectif de regrouper les professionnels des archives du monde entier, afin d’échanger sur la gestion efficace des archives, la conservation, le traitement et l'utilisation du patrimoine archivistique mondial.

Une conférence digne d’intérêt, qui a notamment permis aux personnels de la CNPS chargés de la gestion des archives et de la documentation, du courrier et des fichiers, de bénéficier d’un recyclage sur l’archivage électronique, déjà pratiqué au sein de l’organisme. Ce fut également, pour les organisateurs, l’occasion de rappeler la différence entre un documentaliste et un archiviste. En effet, le documentaliste collecte, gère et diffuse des documents, alors que l’archiviste garde et conserve des archives.

archi28

Ils ont également prêté serment, le 26 novembre, devant le Tribunal de grande instance du Mfoundi. Un acte fort, qui symbolise l’importance de la fonction d’archiviste. Mais aussi, les obligations et les sanctions qui en découlent, en cas de divulgation non autorisée d’informations. Le magistrat chargé de la lecture du propos liminaire l’a d’ailleurs précisé : « Le serment est en même temps un engagement et une promesse. Il confère aux actes que vous poserez la légitimité et la sacralité. Désormais, les actes mal posés ne seront plus tolérés, vous n’aurez plus d’excuses, vous êtes sortis de l’anonymat ». Il n’a pas manqué de saluer et d’encourager les administrations, parmi lesquelles la CNPS, « pour avoir contribué à redorer le blason de cette profession, jusque-là ignorée du grand public et qui sera désormais, un pilier pour le futur ». Avant la prestation de serment proprement dite, le président du Tribunal, Jean Paul Nguimout s’est exprimé en ces termes : « Je me permets de vous adresser toutes mes félicitations et vous souhaiter une excellente carrière à chacun dans son cadre respectif».

Il convient d’ajouter que, pendant l’évènement, la CNPS disposait d’un stand dans lequel elle a exposé son savoir-faire, au grand plaisir des nombreux visiteurs, à l’instar du Sénateur, Nfon Victor Esemingsongo Mukete, qui a eu le plaisir de revoir des numéros du Journal officiel de la période de 1954 à 1960. Le stand proposait aussi de consulter des dossiers des employeurs ayant débuté leurs activités professionnelles respectivement en 1947, 1960 et 1964 : la CDC (Cameroon Development Corporation), ALUCAM (Compagnie camerounaise de l’aluminium), EDC (Electricité du Cameroun devenu SONEL puis AES SONEL et enfin ENEO), etc.

Rendez-vous a été pris pour l’an prochain, alors que les Camerounais connaissent de mieux en mieux l’importance des archives.

TANG Thomas

Email Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.