×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 982

Centre hospitalier d'Essos : un nouveau-né retrouvé vivant et pris en charge

Les mouvements du nourrisson, près d’une poubelle au quartier Nkolmesseng à Yaoundé, ont alerté une passante le lundi 9 mai 2017, vers 6h du matin. Elle a immédiatement sollicité le secours de la formation hospitalière de la CNPS, où il est désormais hors de danger.

Mardi 9 mai 2017, à 6h du matin. Près d’une poubelle au lieu-dit gendarmerie Nkolmesseng, un nourrisson de sexe masculin a été secouru par la dénommée Anne Marie Ngo Hongla, braiseuse de poisson au palais de justice de Yaoundé.

La commerçante a été alertée par les mouvements d’un paquet émanant d’une poubelle. Mais, en arrivant sur les lieux et croyant apercevoir autre chose, elle a plutôt constaté qu’il s’agissait d’un bébé nu bien emballé dans une couverture tachetée de sang.

L'enfant dont le cordon ombilical n'avait pas été normalement coupé, a été transporté d'urgence au Centre Hospitalier d’Essos. « Pris en charge en urgence, il est désormais hors de danger » d’après le docteur Anne Esther Njom Nlend, pédiatre néonatalogiste au CHE. Toutefois, une révision de ses vaccins est nécessaire et une série d’examens doit être faite, pour vérifier en profondeur son état de santé. En attendant, il est sous antibiotique, pour renforcer son système immunitaire.

L'enquête a été confiée au chef de service de la sécurité générale de la CNPS, le Commissaire Lee, qui travaillera en collaboration avec la gendarmerie de Nkolmesseng pour, si possible, retrouver ses parents. De plus, le CHE va commencer les procédures administratives pour déclarer de naissance, entre autres.

Last modified onmercredi, 29 août 2018 10:30

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.