×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 520

Qualité de service au CHE : les clients de plus en plus satisfaits

Après un bref séjour dans la structure hospitalière de la CNPS, le ministre Jean Marie Aléokol a tenu exprimer sa satisfaction quant à la qualité des soins reçus.

Il est 8h 13, le mardi 25 avril 2017, lorsque le directeur général adresse ce message au directeur du Centre hospitalier d’Essos : « Le ministre Jean-Marie Aléokol, qui a séjourné au CHE il y a quelques jours, me charge de vous dire ainsi qu'à l'ensemble du personnel sa gratitude et ses félicitations pour la qualité des soins et de l'accueil qui lui ont été réservés tout au long de son hospitalisation ».

A la réaction du bénéficiaire de soins, ci-devant secrétaire d’Etat à la défense chargé de la gendarmerie, Noël Alain Olivier Mekulu Mvondo Akame a associé le sentiment du top-manager : « Pour ma part, je tiens à dire combien je suis fier de vous et du personnel chaque fois que je reçois ces témoignages élogieux et encourageants pour le travail qui est en train d'être valeureusement fait au CHE, ce qui démontre que les efforts ne sont pas vains et qu'ils sont reconnus par nos clients/usagers à leur juste mesure».

Au moment où le Cameroun est en route pour son émergence à l’horizon 2035, et où le débat sur la qualité du service, des plateaux techniques et des soins dans les formations hospitalières est plus que jamais d’actualité dans notre pays, il n’y a aucune raison pour le DG de la CNPS, de dissimuler sous prétexte de l’on ne sait quelle humilité, sa fierté pour l’ « hôpital de la Caisse » qui s’arrime à l’excellence. Inauguré en 1978 – le nouveau complexe a été ouvert en 1994, ndlr -, ce lieu essentiel à la guérison, fonctionnel 7 jours sur sept et 24h/24, est réputé pour sa sécurité, son éthique professionnelle de ses praticiens, l’humanisation des soins et sa propreté…

Dans le cadre de l’amélioration de sa gestion, le logiciel SIGHO-2 a été mis en œuvre il y a peu. Il s’agit d’une application qui intègre toutes les spécificités du CHE et qui permet, à travers ses 7 modules interconnectés, la gestion de toutes les activités axées sur le patient aussi bien en ambulatoire qu’en hospitalisation. Il succède au SIGHO-1 qui a fonctionné entre 2010 et 2012, après avoir montré quelques limites, pour des raisons de structuration. La première version n’était en fait, constituée que de 3 modules à savoir : la facturation, les consultations et la pharmacie. La nécessaire informatisation du système de gestion de toutes les structures de la CNPS implémentée par le top manager et la volonté continue d’amélioration, ont donc permis de revoir de fond en comble celui du CHE.

Situé en plein cœur du quartier Essos à Yaoundé, entre l’essencerie Total Fouda et le Carrefour dit Avenue Germaine Ahidjo, le Centre dispose d’un plateau technique entièrement rénové, qui l’installe dans les standards internationaux, avec entre autres, un scanner de 16 barrettes, des blocs opératoires et l’imagerie médicale. Plus de 40 médecins, dont 25 spécialistes, mais aussi 251 personnels médico-techniques, 157 personnels administratifs, 230 lits, dont 6 en réanimation, 8 couveuses et 11 berceaux sont mis à la disposition d’environ 1 million de patients par an, avec une qualité du service garantie.

Ici, les professionnels de santé coordonnent leurs actions pour assurer la meilleure qualité et sécurité des soins. Et pour permettre aux bénéficiaires de soins de s’exprimer sur la qualité du service, les adresses directes des responsables sont affichées à des endroits visibles par tous.

Last modified onmercredi, 29 août 2018 10:18

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.