BISSA

BISSA

Conseil d’administration: Le budget 2021 en examen

There is no translation available.

La 3ème session ordinaire du conseil d’administration de la CNPS se tient ce jour en visio-conférence, pour l'adoption du budget 2021.

 CA23Madame la PCA ouvrant les travaux ce matin

 

Il était 9h50 ce mardi, 15 décembre 2020, lorsque Madame Mohamadou née Bilitte Haman-Djoda, présidente du conseil d’administration de la CNPS a fait son entrée dans la salle du 10ème étage de l’immeuble siège, dédiée aux travaux. Une salle du conseil d’administration complètement relookée avec de nouveaux atours appréciés par les membres du conseil.

             CA13   Les administrateurs réunis en session ordinaire

 

S’étant rassurée au préalable que le quorum est atteint avant l'ouverture de la session, la PCA a souhaité la bienvenue à deux nouveaux administrateurs qui prennent part aux travaux pour la première fois. Il s’agit de Lucien Bidima Bisso, élu administrateur représentant du personnel de la CNPS le 18 août 2020, ainsi que Madame Rosalie Mbarga, récemment nommée administrateur représentante du ministère de la Justice au conseil d’administration de l’organisme de protection sociale.

          CA53                                                                                                                    Dans le respect des mesures barrières

Au menu de cette session, plusieurs points inscrits à l'ordre du jour notamment, le rapport d'activité de l'organisme au 30 octobre 2020 et la validation du budget 2021. C'est donc un moment décisif pour la Caisse nationale de prévoyance sociale.

Soutenabilité du régime de sécurité sociale: La CNPS envisage l’avenir avec assurance et sérénité

There is no translation available.

C’est la conclusion du cabinet FINACTU, à l’issue de sa mission d’évaluation actuarielle du régime de sécurité sociale géré par la CNPS du Cameroun.

Entamée depuis un an, l’étude actuarielle commandée par la CNPS avait pour objectif principal d’évaluer la soutenabilité financière du régime géré par l’organisme de protection sociale camerounais à court, moyen et long terme, en vue de proposer des options de réformes. L’étude a été faite par le cabinet FINACTU, groupe de conseil dédié à l'Afrique et qui jouit d’une expérience privilégiée dans de très nombreux domaines dont la protection sociale.

A l’issue des travaux, les experts sont formels ! La CNPS jouit d’une santé florissante ! Les projections réalisées par FINACTU, sur la base de son modèle actuariel propre ATLAS©,ont mis en évidence que cette santé prospère avait vocation à se renforcer sur les 30 prochaines années. Comme le précise Denis Chemillier-Gendreau, Président-Fondateur du groupe FINACTU : « Sur les 3 prochaines décennies, nos projections actuarielles réalisées sur notre logiciel ATLAS© montrent que la CNPS va continuer à dégager des excédents techniques qui vont passer d’environ FCFA 100 milliards aujourd’hui à près de FCFA 450 milliards en 2050 ».

Finactu10

Poursuivant sur les raisons de cette performance qui place d’ailleurs la CNPS du Cameroun dans une position remarquable dans l’espace CIPRES (Conférence interafricaine de la prévoyance sociale) et au-delà, Denis Chemillier-Gendreau ajoute : « Ce qui doit être souligné dans le cas de la CNPS est la bonne maîtrise des frais de gestion qui ont même diminué sur les 10 dernières années, grâce à un effort de rationalisation permanente et à une informatisation de qualité ». De même, les réformes paramétriques impulsées par la CNPS ont permis d’améliorer très significativement le paiement des prestations sociales.

En définitive, il faut noter que ces études actuarielles sont recommandées aux organismes de prévoyance sociale autant par les instances internationales, panafricaines que nationales. Selon les textes de base de l’organisme de sécurité sociale camerounais : « La CNPS doit effectuer au moins, tous les cinq ans, une analyse actuarielle et financière des branches de prestations sociales ».

En droite ligne de ces recommandations, l’étude actuarielle qui s’achève augure donc de bons auspices pour l’organisme de prévoyance sociale qui couvre environ un million de Camerounais, dans les trois grandes branches de prestations sociales à savoir : les prestations familiales ; les pensions de vieillesse invalidité et décès et les risques professionnels.

POINT SUR LE CORONA VIRUS AU CAMEROUN: NOVEMBRE 2020

There is no translation available.

Le Cameroun a évolué du 6e au 11ème pays le plus touché en Afrique après l’Afrique du Sud, le Maroc, l’Egypte, l’Ethiopie, le Nigéria, la Lybie, la Tunisie, l’Algérie, le Kenya et le Ghana.

  1. 1.Evolution épidémiologique de la pandémie

STATISTIQUE novembre 2020

DATE NOMBRE DE CAS GUERIS NOMBRE TOTAL DE DECES
01/11/2020 22103 21151

523

08/11/2020 22421 21510

 

Cas actifs : 433; hospitalisés 45 ; sous oxygène : 04

Tx guerison : 96%

Tx létalité : 1,9%

Tx de severité : 0,7%

Tx d’occupation des lits : 1,4%

Source : www.covid19.minsante.cm

Tweets : MINSANTE

Dr MANAOUDA MALACHIE

LA PANDEMIE DU CORONAVIRUS RESTE PRESENTE ET CONTINUE DE FAIRE DES VICTIMES DANS LE MONDE, RENFORCONS LE REPECTS DES MESURES BARRIERES.

  1. 2.Centres agrées de traitement et centres d’isolement
Villes Centres

YAOUNDE

  • Hôpital Jamot
  • Hôpital Central
  • Hôpital Général
  • Centre de santé intégré de Simbock
  • Centre médical d’arrondissement d’Ahala
  • Centre de santé intégré d’Ekounou
  • Centre médical d’arrondissement d’Oyomabang
  • Centre International de recherche Chantal Biya (CIRCB)
  • Infirmeries de la délégation générale à la sureté nationale et du ministère de la défense
  • Ancien bâtiment super marché Orca à Mvog- Mbi
DOUALA
  • Hôpital Laquintinie
  • Camp des logements sociaux de Yassa,
  • annexe de l’hôpital Laquintinie
BERTOUA
  • Hôpital régional de Bertoua 
  • Annexe à l’hôpital de Bertoua situé à Mandjou 
EBOLOWA
  • Hôpital régional d’Ebolowa
BAFOUSSAM
  • Hôpital régional de Bafoussam
  1. 3.Centres de dépistage rapide
Villes Centres

YAOUNDE

  • Centre de santé intégré de Simbock
  • Centre médical d’arrondissement d’Ahala
  • Centre de santé intégré d’Ekounou
  • Centre médical d’arrondissement d’Oyomabang
  • Centre International de recherche Chantal Biya (CIRCB)
  • Centre pasteur
  • Palais polyvalent de sports
  • Infirmeries de la délégation générale à la sureté nationale et du ministère de la défense
DOUALA
  • Hôpital Laquintinie
BERTOUA
  • Référence HR Bertoua
EBOLOWA
  • Hôpital régional d’Ebolowa
BAFOUSSAM
  • Centre spécial de KOUEKONG
GAROUA
  • Centre Pasteur
BAMENDA
  • TB labotary
  • Tous les hôpitaux de district du Pays
 
  1. 4.Numéros utiles
  • 1510
  • 677899369
  • 677894364
  • 677897644
  • 677900157

Jean Claude Élisée Ambombo: Nouvel agent de poursuite de la CNPS

There is no translation available.

Le Chef de Centre de Prévoyance Sociale de Bertoua a été investi dans ses nouvelles fonctions d’agent de poursuite et d’exécution forcée par le président du Tribunal de Première Instance de Bertoua le 30 octobre dernier.

« Je le jure » en ces mots, Jean Claude Élisée Ambombo s’engageait à représenter et défendre la CNPS partout où besoin sera. Le nouvel agent de poursuite et d’exécution forcée de la CNPS en est conscient, sa mission est lourde et délicate: « Répondre au nom du DG sur le terrain est d’une lourde responsabilité. Nous comptons sur l’accompagnement des médias pour nous aider à véhiculer l’importance de la couverture sociale des employés. Nous nous attèleront bien sûr à amener les entreprises à s’acquitter de leurs cotisations avant d’en arriver aux contentieux », déclare le nouvel APEF.

Bertoua1

En clair, outre les missions dévouées au Chef de Centre, il devra s’assurer que les entreprises utilisant une main d’œuvre salariée déclarent tous leurs employés à la CNPS et s’acquittent effectivement de leurs cotisations sociales. Il peut donc en tant que de besoin engager des poursuites judiciaires contre les employeurs défaillants.

Bertoua2

Entre autres activités relevant du CPS de Bertoua, nous pouvons citer l’existence du partenariat CNPS-SOACAM qui porte déjà ses effets dans la région du soleil levant « En 20 jours, 113 pensionnés ont souscrits aux packs alimentaires. Dès la fin de ce mois, ils recevront chacun leur package à domicile par les soins de la CNPS », explique le Chef de Centre de Bertoua. C’est donc une matérialisation de la volonté du Directeur Général de la CNPS de faciliter la vie des pensionnés.

Subscribe to this RSS feed