QUESTIONS FREQUENTES SUR LE COVID-19

There is no translation available.

Qu’est-ce qu’un coronavirus ?

R : les coronavirus forment une vaste famille de virus qui sont à l’origine de diverses affections, allant du rhume banal à des maladies plus graves comme le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS) et le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS)

Qu’est-ce qu’un nouveau coronavirus ?

R : on entend par « nouveau coronavirus » une nouvelle souche de coronavirus n’ayant encore jamais été identifiée chez l’homme.

Les êtres humains peuvent-ils être infectés par un nouveau coronavirus de source animale ?

R : Des enquêtes approfondies ont montré que le coronavirus du SRAS s’est transmis de la civette à l’être humain en Chine en 2002 et que celui du MERS s’est propagé du dromadaire à l’homme en Arabie saoudite en 2012. Plusieurs coronavirus connus circulent chez l’animal, mais n’ont pas encore infecté l’homme.

Quels sont les symptômes de l’infection à coronavirus chez l’être humain ?

R : Les symptômes peuvent être des signes simples isolés ou associés : rhume, toux, fatigue, perte brutal du goût des aliments ou de l’odorat, diarrhée, fièvre, aux signes plus grave associant des difficultés respiratoires, une insuffisance rénale pouvant évoluer vers la mort. Il est bon de rappeler que 80% des personnes testés positif au COVID 19 ne présenteront que des symptômes simples et ne nécessiteront qu’un traitement symptomatique.

Les coronavirus peuvent-ils se transmettre d’une personne à l’autre ?

R : Oui, certains coronavirus peuvent se transmettre d’une personne à l’autre, généralement à la suite d’un contact étroit avec un patient infecté ou des objets souillés par le virus, par exemple au sein d’un foyer, sur le lieu de travail ou dans un établissement de santé (argent, clés, cuillères…).

La femme peut-elle contaminer son BB pendant la grossesse ?

R : non les études disponibles montrent qu’il n’y a pas de transmission in utéro du BB

Une mère COVID 19 peut-elle allaiter son BB ?

R : les études disponibles montrent que le lait maternel ne contient pas le virus, les Nations Unies préconisent la poursuite de l’allaitement maternelle ; à condition que la mère soit capable de respecter les mesures d’hygiènes strictes (lavage des mains, des seins et masques respiratoire de type FF2). Les risques de contamination sont réels si la mère infectée ne respecte pas scrupuleusement les mesures d’hygiène édictées.

Les boissons chaudes à base de décoctions de miel, d’ails, de gingembre et citrons soignent-elles et protègent-elles contre les risques de contamination par le coronavirus ?

R : ces décoctions sont des boissons énergisantes et ont la réputation de renforcer le système immunitaire, elles ne font pas de mal et doivent venir en appui à toutes les autres mesures barrières.

L’africain est-il plus résistant au coronavirus ?

R : la différence entre la population africaine et européenne réside dans le fait que la population européenne est vieillissante donc plus fragile. Ceci dit on observe des cas de décès aussi chez les jeunes, d’où l’importance des mesures barrières pour tous.

Quelle est le profil des personnes dites fragiles ?

R : les femmes enceintes, les personnes souffrant de maladies chroniques (cancers, diabète, hypertension, maladies immunologiques…), les obèses…

Quelles sont les voies de contamination du coronavirus ?

R : La bouche, le nez, les yeux

Faut-il éviter de se serrer la main à cause du nouveau coronavirus ?

R : oui, on peut contracter les virus en serrant la main à quelqu’un puis en se touchant les yeux, le nez ou la bouche. Saluer d’un signe de la main ou de la tête, ou encore en vous inclinant.

Le port de gants en caoutchouc dans les lieux publics permet-il d’éviter l’infection par le nouveau coronavirus ?

R : non, car la plupart des personnes ne savent pas porter et enlever les gants sans risque de contamination. Le fait de se laver les mains régulièrement protège mieux contre la COVID-19 que le port de gants en caoutchouc. Le virus peut se trouver sur les gants et il y a un risque de contamination si vous vous touchez le visage avec les gants.

Si j’ai les symptômes, pourquoi appeler le 1510 au lieu d’aller à l’hôpital ?

R : Ne vous déplacez pas chez votre médecin traitant ou dans un centre hospitalier, pour éviter tout risque de contamination de l’entourage. Suivez les directives qui vous seront données par les personnes référentes habilitées. Le non-respect des mesures de précaution affaiblit les dispositifs mis en place au niveau national pour éviter le risque de propagation du virus.

Existe-t-il un vaccin contre les nouveaux coronavirus ?

R : Lorsqu’une nouvelle maladie apparaît, un vaccin ne devient disponible qu’à l’issue d’un processus de mise au point des vaccins qui peut prendre plusieurs années ?

Existe-t-il un traitement contre les nouveaux coronavirus ?

R : Le traitement à base de chloroquine associer à d’autres molécules semble donner de bons résultats. Cependant, de nombreux cas ne vont nécessiter qu’un traitement des symptômes. Vous comprenez que le traitement repose dès lors sur l’état clinique des patients. En outre, le soutien psychologique aux personnes infectées et confinées peut s’avérer très efficace.

On dit que le NDOLE, le QUINQUELIBA soignent le coronavirus, est-ce vrai ?

Les résultats scientifiques qui infirment ou qui confirment cette hypothèse ne sont pas connus. Ce qu’il faut savoir, c’est que la médecine moderne est née de la médecine traditionnelle. Chacun a le droit de faire son expérience mais sans mettre la vie des autres en danger.

corna3

Les conseils à suivre par un sujet contact qui suit un traitement c’est (i) de respecter les mesures barrières, (2) de se confiner, (3) d’appeler le 1510 pour la confirmation du diagnostic, (4) de poursuivre son traitement traditionnel tout en restant disponible pour l’équipe soignante qui va suivre la progression de son état de santé et intervenir en cas de besoin. Ce qu’il ne faut surtout pas faire c’est aller chez le tradi-praticien sans protection et fuir circuit formel des cas suspect COVID 19.

Que puis-je faire pour me protéger ?

R : Des gestes simples peuvent aider à limiter la propagation du coronavirus, vous protéger et protéger votre entourage. Le virus ne circule pas tout seul, c’est l’homme porteur du virus qui le véhicule. 5 GESTES BARRIERES : (i) se laver régulièrement les mains, (ii) tousser ou éternuer dans le creux du pli du coude, (iii) saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades, (iv) utiliser les mouchoirs à usage unique et les jeter dans une poubelle qui se ferme, (v) utiliser les masques respiratoires.

corna4

Les agents de santé sont-ils exposés à un risque d’infection par le nouveau coronavirus ?

R : Oui, les agents de santé peuvent être exposés à un risque particulier car ils sont plus souvent en contact avec des patients que le grand public. L’OMS recommande aux agents de santé d’appliquer systématiquement les mesures appropriées de lutte contre l’infection. Mais ces mesures ne sont pas toujours facile d’application. Les moyens de protection en moment sont insuffisants même pour les pays les plus riches. C’est pour ça que nous devons respecter les mesures barrières.

Quelles sont les recommandations de l’OMS à l’intention des pays ?

R : l’OMS encourage tous les pays à renforcer leur surveillance des infections respiratoires aiguës sévères (IRAS), à examiner attentivement toute présentation inhabituelle des cas d’IRAS ou de pneumonie et à informer l’OMS de tout cas présumé ou confirmé d’infection par le nouveau coronavirus. Les pays sont invités à continuer de renforcer leur état de préparation aux situations d’urgence sanitaire, conformément au règlement sanitaire international (2005).

Last modified onMonday, 27 April 2020 10:01

1 comment

  • Joseph Achille ZE
    Joseph Achille ZE Thursday, 30 April 2020 16:28 Comment Link

    Merci pour toutes ces informations

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.