BISSA

BISSA

Conseil d’administration: Le rapport de gestion 2020 passé au peigne fin

There is no translation available.

Réunis en visio conférence ce 19 mars 2021 pour leur session ordinaire, les membres du conseil d’administration de la Caisse nationale de Prévoyance sociale examineront entre autre points inscrits à l’ordre du jour, le rapport de gestion de l’exercice 2020.

 

 Il s'agit de la première session depuis le début de l’exercice 2021 qui a débuté à 9h20 ce vendredi matin. Respect des mesures anti COVID-19 oblige, la session ordinaire de ce jour se déroule en visio conférence sous la présidence de Madame Mohamadou née Bilitte Haman-Djoda. Bien évidemment avant le début des travaux, la PCA a vérifié que le quorum était atteint, en faisant un tour de table des membres présents tant à l’immeuble siège de la CNPS que dans les villes de Douala, Garoua, et Ngaoundéré, pour le comptes des administrations (présidence de la République, primature, Mintss, Minfi, Minjustice, Minsanté). Egalement présents, les représentants des employeurs, des travailleurs, le représentant du personnel de la CNPS et, bien entendu, le staff de la direction générale conduit par le Directeur général.

 

 

CAmars2

 

Le projet d’ordre du jour a ensuite été présenté par le Directeur général. Ordre du jour qui s’étend sur 12 points et qui augure d’une intense journée travail. Parmi les points inscrits, figure en bonne place l’examen du rapport de gestion de l’exercice 2020. Une année assez particulière, marquée par la pandémie du COVID-19, dont les conséquences sur les plans socio-économiques et la mise en place de mesures d'allègement des effets néfastes de la crise, ont aussi eu des répercussions sur la CNPS en tant qu’organisme de protection sociale.

 

CAmars3

 

Au-delà de l’examen des comptes de l’exercice 2020, les Administrateurs ont également dans leur agenda, l’adoption du procès-verbal et le compte rendu d’exécution de la session du Conseil d’Administration du 15 décembre 2020 ; le compte rendu des Comités spécialisés du Conseil d’Administration ; l’examen du rapport du Commissaire aux comptes ; les comptes rendus spécifiques sur les remises gracieuses et rééchelonnements, les placements, la CNPS Athletics Club y compris le compte rendu des marchés. Il sera aussi question des investissements que fait la CNPS ; de la refondation des Comités spécialisés du Conseil d’administration, de la cession de matériels et mobiliers et enfin les divers.

 

CAmars6

Coopération: MINEFOP et CNPS pour une meilleure insertion professionnelle

There is no translation available.

C’est l’objet de la convention de partenariat signée ce jeudi, 4 mars 2021, entre le Ministère de l’Emploi et de la Formation (MINEFOP) et la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNPS).

C’est dans la toute belle et rayonnante salle du conseil d’administration de l'immeuble siège de la CNPS à Yaoundé, qu’Issa Tchiroma Bakary et Noël Alain Olivier Mekulu Mvondo Akame ont entériné le partenariat très prometteur dans les domaines de la formation, de l’orientation et de l’insertion professionnelles au Cameroun. En effet, dans son objectif de création de 3.000 emplois à l’horizon 2023, le MINEFOP a entrepris de se doter de partenaires de choix au rang desquels la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale qui, avec près de 2.300 personnels répartis dans les 10 régions du Cameroun, représente une véritable niche pour la formation et l’insertion professionnelles des jeunes.

MINEFOP2

 

Les axes de cette collaboration concernent notamment l’identification des besoins et des domaines de formation ; l’élaboration des référentiels de formation dans les domaines ciblés ; la reconnaissance et la validation des acquis de l’expérience en faveur du personnel ou de toute autre personne dans le besoin ; la certification ; le perfectionnement des travailleurs ; la protection et la sécurité sociales pour ne citer que ceux-là. La cérémonie très courue s’est déroulée en présence du représentant du Gouverneur de la Région du Centre, du Directeur Général du FNE, Camille Moute à Bidias, de quelques hauts responsables du MINEFOP et de la CNPS.

MINEFOP3

Pour le top manager de la CNPS, l’importance de ce partenariat n’est plus à démontrer, d’autant plus que l’entreprise qu’il dirige a pour mission essentielle la mise en œuvre de la politique gouvernementale en matière de la Sécurité Sociale. De ce fait comme l’a précisé le DG, « nous employons environ 2300 personnes dont 46% de femmes et environ 60% de personnes de moins de 50 ans. Cela justifie donc la forte implication des jeunes dans nos effectifs avec des divers métiers. Cela voudrait dire que nous avons tellement d’activités qui nécessitent la formation professionnelle. C’est pourquoi la convention que vous nous faites l’honneur de signer est très utile parce qu’elle nous permettra entre autre de développer les habiletés de nos personnels ».

De même, faut-il le noter la CNPS œuvre beaucoup dans la formation des jeunes Camerounais, « nous avons accueilli à peu près 700 jeunes en stage professionnel et académique. La CNPS contribuera ainsi selon votre volonté et celle du gouvernement à la formation des jeunes camerounais pour améliorer leur employabilité », a indiqué le DG tout en poursuivant : « Nous avons aussi collaboré avec le FNE pour l’insertion des jeunes dans les milieux professionnels et notamment ici à la CNPS et nous pensons que cette politique va se poursuivre de manière intensive avec la convention que nous allons signer ».

Le MINEFOP a quant à lui salué les initiatives entreprises par le top manager de la CNPS, notamment dans le domaine de la formation des personnels. « Je tiens d’abord à féliciter le Directeur Général pour ses prouesses dans sa gestion au quotidien de cette maison, mais surtout de soumettre son personnel au devoir de se remettre en cause, parce que quiconque ne se remet pas en cause tombe dans l’obsolescence ». Et de conclure : « Je veillerai à ce que cette convention produise tous les effets escomptés, car il n’y a pas de développement sans formation professionnelle ».

MINEFOP4

En définitive, il s’agit là d’un partenariat gagnant-gagnant entre le MINEFOP et la CNPS, ce qui naturellement va en profiter à l’ensemble des jeunes et travailleurs camerounais. Quoi de plus beau pour un meilleur avenir de l’emploi au Cameroun.

Subscribe to this RSS feed