BISSA

BISSA

POINT SUR LE CORONA VIRUS AU CAMEROUN: NOVEMBRE 2020

There is no translation available.

Le Cameroun a évolué du 6e au 11ème pays le plus touché en Afrique après l’Afrique du Sud, le Maroc, l’Egypte, l’Ethiopie, le Nigéria, la Lybie, la Tunisie, l’Algérie, le Kenya et le Ghana.

  1. 1.Evolution épidémiologique de la pandémie

STATISTIQUE novembre 2020

DATE NOMBRE DE CAS GUERIS NOMBRE TOTAL DE DECES
01/11/2020 22103 21151

523

08/11/2020 22421 21510

 

Cas actifs : 433; hospitalisés 45 ; sous oxygène : 04

Tx guerison : 96%

Tx létalité : 1,9%

Tx de severité : 0,7%

Tx d’occupation des lits : 1,4%

Source : www.covid19.minsante.cm

Tweets : MINSANTE

Dr MANAOUDA MALACHIE

LA PANDEMIE DU CORONAVIRUS RESTE PRESENTE ET CONTINUE DE FAIRE DES VICTIMES DANS LE MONDE, RENFORCONS LE REPECTS DES MESURES BARRIERES.

  1. 2.Centres agrées de traitement et centres d’isolement
Villes Centres

YAOUNDE

  • Hôpital Jamot
  • Hôpital Central
  • Hôpital Général
  • Centre de santé intégré de Simbock
  • Centre médical d’arrondissement d’Ahala
  • Centre de santé intégré d’Ekounou
  • Centre médical d’arrondissement d’Oyomabang
  • Centre International de recherche Chantal Biya (CIRCB)
  • Infirmeries de la délégation générale à la sureté nationale et du ministère de la défense
  • Ancien bâtiment super marché Orca à Mvog- Mbi
DOUALA
  • Hôpital Laquintinie
  • Camp des logements sociaux de Yassa,
  • annexe de l’hôpital Laquintinie
BERTOUA
  • Hôpital régional de Bertoua 
  • Annexe à l’hôpital de Bertoua situé à Mandjou 
EBOLOWA
  • Hôpital régional d’Ebolowa
BAFOUSSAM
  • Hôpital régional de Bafoussam
  1. 3.Centres de dépistage rapide
Villes Centres

YAOUNDE

  • Centre de santé intégré de Simbock
  • Centre médical d’arrondissement d’Ahala
  • Centre de santé intégré d’Ekounou
  • Centre médical d’arrondissement d’Oyomabang
  • Centre International de recherche Chantal Biya (CIRCB)
  • Centre pasteur
  • Palais polyvalent de sports
  • Infirmeries de la délégation générale à la sureté nationale et du ministère de la défense
DOUALA
  • Hôpital Laquintinie
BERTOUA
  • Référence HR Bertoua
EBOLOWA
  • Hôpital régional d’Ebolowa
BAFOUSSAM
  • Centre spécial de KOUEKONG
GAROUA
  • Centre Pasteur
BAMENDA
  • TB labotary
  • Tous les hôpitaux de district du Pays
 
  1. 4.Numéros utiles
  • 1510
  • 677899369
  • 677894364
  • 677897644
  • 677900157

Jean Claude Élisée Ambombo: Nouvel agent de poursuite de la CNPS

There is no translation available.

Le Chef de Centre de Prévoyance Sociale de Bertoua a été investi dans ses nouvelles fonctions d’agent de poursuite et d’exécution forcée par le président du Tribunal de Première Instance de Bertoua le 30 octobre dernier.

« Je le jure » en ces mots, Jean Claude Élisée Ambombo s’engageait à représenter et défendre la CNPS partout où besoin sera. Le nouvel agent de poursuite et d’exécution forcée de la CNPS en est conscient, sa mission est lourde et délicate: « Répondre au nom du DG sur le terrain est d’une lourde responsabilité. Nous comptons sur l’accompagnement des médias pour nous aider à véhiculer l’importance de la couverture sociale des employés. Nous nous attèleront bien sûr à amener les entreprises à s’acquitter de leurs cotisations avant d’en arriver aux contentieux », déclare le nouvel APEF.

Bertoua1

En clair, outre les missions dévouées au Chef de Centre, il devra s’assurer que les entreprises utilisant une main d’œuvre salariée déclarent tous leurs employés à la CNPS et s’acquittent effectivement de leurs cotisations sociales. Il peut donc en tant que de besoin engager des poursuites judiciaires contre les employeurs défaillants.

Bertoua2

Entre autres activités relevant du CPS de Bertoua, nous pouvons citer l’existence du partenariat CNPS-SOACAM qui porte déjà ses effets dans la région du soleil levant « En 20 jours, 113 pensionnés ont souscrits aux packs alimentaires. Dès la fin de ce mois, ils recevront chacun leur package à domicile par les soins de la CNPS », explique le Chef de Centre de Bertoua. C’est donc une matérialisation de la volonté du Directeur Général de la CNPS de faciliter la vie des pensionnés.

CNPS-SOACAM: Désormais partenaires

There is no translation available.

La Caisse Nationale de Prévoyance Sociale a procédé ce vendredi 23 octobre 2020 au lancement officiel du partenariat social entre la CNPS et SOACAM à l’esplanade de l’immeuble siège de la CNPS sis à l’hôtel de ville de Yaoundé.

Les pensionnés de la CNPS ont depuis ce 23 octobre leur clé contre la vie chère. Le partenariat que vient de signer la CNPS et la Société Alimentaire du Cameroun leur donne l’accès aux produits de première nécessité à moindre coût : « Par cet acte symbolique, nous voulons simplement marquer l’évolution dans la conception de ce que communément tout le monde entend par Prévoyance sociale. Nous voulons par-là indiquer que, pour nous, la sécurité sociale ce n’est pas seulement de payer les pensions mais aussi et surtout faire des pensionnés nos partenaires quotidiens comme le dit d’ailleurs notre devise, ‘’vous ne serez jamais seuls’ », a déclaré le Directeur général de la CNPS.

SOACAM1

« Tous les pensionnés sont autorisés à souscrire à ces packs indépendamment de leur pension. Les retraits des produits se feront chaque mois à une période que nous allons déterminer avec la CNPS. Pour les modalités pratiques, les retraités n’auront pas besoin de se déplacer, nous allons créer des points de collecte un peu partout dans les villes afin de faciliter l’accès aux produits », a indiqué le Directeur général de SOACAM.

SOACAM2

Au total 223 pensionnés ont déjà souscrit à ces différents packs alimentaires à Yaoundé. Ils sont pour la majorité globalement satisfaits de cette offre. C’est le cas de madame Marie Mado Eliane NTONGA AMOUGOU qui a exprimé son satisfecit en présence de la chargée d’affaires de l’ambassade des Etats-Unis au Cameroun : « Je remercie le Directeur général de la CNPS et les responsables de la SOACAM pour leur aide dans l’amélioration des conditions de vie des pensionnés que nous sommes. Je suis très satisfaite de mon pack de 40.000 francs. Il m’offre bien de choses que je ne pourrais m’offrir dans un marché à ce prix ».

SOACAM5

Ce partenariat entre la CNPS et la SOACAM est une matérialisation de la volonté de ces deux institutions à lutter contre la vie chère et surtout à simplifier la vie des pensionnés comme l’affirme le top manager de la CNPS: « Nous comptons accompagner nos pensionnés tous les jours de la vie pas seulement pour percevoir leurs pensions mais également faciliter leurs conditions de vie, notamment accéder aux produits de première nécessité qui paraissent difficiles à acheter lorsqu’on a des revenus modestes. Grâce au partenariat avec SOACAM, ils peuvent désormais commander et recevoir même à domicile à un très bon prix tous les produits de consommation ».

SOACAM6

Voilà qui augure des lendemains qui chantent pour les biens heureux pensionnés de la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale du Cameroun.

Retraite en zone CIPRES: La pérennité des régimes de retraite préoccupe

There is no translation available.

L’organisme de protection sociale camerounais a pris part aux travaux du 3ème Forum international sur la retraite qui se sont déroulés en visio conférence du 21 au 22 octobre 2020.

L’objectif principal était d’identifier les leviers importants pour assurer la solvabilité et la viabilité à long terme des régimes de retraite de la Conférence interafricaine de la Prévoyance sociale (CIPRES).Les réflexions ont notamment porté sur trois sujets thématiques : l’état des lieux des systèmes de retraite dans la zone CIPRES  ;  les risques majeurs auxquels sont confrontés les systèmes de retraite de la zone CIPRES et les approches de solution pour pérenniser les régimes existants  et  la mise en place de nouveaux régimes de retraite .

Noël Alain Olivier Mekulu Mvondo Akame, Dg de la CNPS du Cameroun a modéré les échanges du 2nd panel ce jeudi, 22 octobre 2020. Les exposants, experts en sécurité sociale pour la plupart, ont abordé la situation des réserves et les placements des OPS dans la zone CIPRES. De même, un point d’orgue a été mis sur les opportunités de diversification d’investissement et risques afférents, afin d’assurer la viabilité financière et la pérennité des systèmes de retraite.

Forum2

En effet, les organismes de prévoyance sociale (OPS) d’Afrique réunis au sein de la CIPRES, font face à des défis de plus en nombreux. Il s’agit notamment de l’allongement de l’espérance de vie et de la forte baisse de la fécondité, le manque de dynamisme de l’économie, un niveau de chômage élevé, un secteur informel accru, l’instabilité politique et les crises sanitaires qui ont un impact considérable sur la viabilité des régimes de retraite.

 

C’est d’ailleurs pour cette raison que la CNPS a défini une stratégie d'investissement appropriée des fonds de sécurité sociale, dans le sens du respect des lignes directrices de l'AISS en la matière. Ces investissements ont une place de choix dans la politique managériale actuelle et ont été réalisés pour soutenir le présent et conforter l’avenir des assurés sociaux. C’est dans ce sens que le DG a affirmé : « Nous avons choisi d’investir dans l’immobilier pour mieux sécuriser les fonds que les assurés sociaux nous confient. Cela nous permet d’assurer la pérennité de la CNPS et de sécuriser l’avenir, parce que la CNPS doit être capable de payer les prestations et les pensions sur 20, 30 voire 50 ans. Pour le faire, il lui faut non seulement constituer des réserves financières solides, mais aussi, investir pour contribuer à la croissance et au développement du Cameroun. C’est la raison pour laquelle nous investissons dans l’immobilier, mais aussi dans les emprunts souverains ».

A ce jour, les réserves de la CNPS sont passées de 15 milliards en 2007 à environ 300 milliards de FCFA, sans compter des investissements de l’ordre de 500 milliards de francs CFA.

Subscribe to this RSS feed