lien facebook


lien twitter

Bon à savoir
Suivez-nous désormais sur facebook.com/CNPS (Cliquez sur "J'aime") et sur Twitter: @CnpsCameroun
Nous vous assurons un service gratuit et de qualité au quotidien
Le service est gratuit à la CNPS, dénoncez tout acte de corruption!
Touchez désormais votre pension, dès le mois suivant votre départ à la retraite!
38 centres de prévoyance sociale à travers le territoire camerounais
Souscrivez à l'assurance volontaire dans le centre de prévoyance sociale le plus proche
Avec la carte bancaire prépayée, touchez votre pension quand vous voulez!
Imprimer
PDF

Qualité de service : la CNPS veut encore améliorer ses performances

Écrit par thomas.tang on .

Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

dg chine1

Une équipe de l’organisme participe actuellement à Shanghai en Chine, à la conférence technologique baptisée « HUAWEI Connect 2017 », à l’invitation de HUAWEI Technologies Cameroon.

Le déplacement de l’équipe restreinte de la CNPS en Chine, s’inscrit dans sa volonté d’améliorer la qualité de service de l’organisme. En effet, convaincue depuis des années de l’apport significatif des nouvelles technologies de l’information et de la communication dans son processus de modernisation, la direction générale mise de nouveau sur cette approche dans la concrétisation des projets initiés dans le plan stratégique 2013-2017, dans la réalisation prochain plan stratégique 2018 à 2022 en cours d’élaboration.

C’est pour cela que deux de ses représentants participent aux track sessions sur les nouveautés des Cloud, Big Data, applications des AI (Artificial intelligent) et IOT (Internet of things), qui pourraient davantage doper ses activités à l’instar des immatriculations, le recouvrement et le paiement des prestations sociales, etc.

Que la CNPS soit présente à Shanghai où les spécialistes des TIC et autres dernières trouvailles du digital n’a donc rien d’étonnant. C’est un secret de polichinelle, l’organisme a toujours accordé un très grande importance à l’informatique à laquelle la CNPS doit les grands bonds réalisés dans la qualité de service offert et donc, sur la voie de la modernité. Le chemin aura pourtant été long !

En effet, dès sa création en 1967, la CNPS dispose d’un service de mécanographie pour la réalisation de travaux de comptabilité, de gestion et de statistiques. Bien que la mécanographie ait été intégrée dans l'informatique à l’orée des années 70, le premier ordinateur, de marque IBM 3742, ne sera installé au siège de la CNPS qu’en 1982 ! « C’est l’époque de l’externalisation des traitements à la DCIT (direction centrale de l’informatique de la présidence de la République avec l’utilisation des cartes perforées », se rappelle un ancien de la maison. En 1985, l’organisme se dote de l’ordinateur de marque IBM 4341, le plus performant à l’époque, utilisé pour un meilleur traitement des salaires, de la comptabilité et des prestations sociales.

De 1985 à 2000, la CNPS traverse l’ère du « main frame », encore appelée celle du « gros système ». Dans le cadre de son fonctionnement, elle va même se doter dès l’année suivante, du logiciel Corfou pour un meilleur traitement de la paie. De 2000 à 2008, c’est l’ère du client-serveur et le gros système est remplacé par des serveurs qui fonctionnent sous Windows 2000 Server, auquel est relié un parc de micro-ordinateurs à travers des réseaux locaux dans les sites des deux grandes métropoles que sont Yaoundé et Douala. C’est à l’issue d’un Check up global que le projet GTEC (Gestion Technique des Centres) naitra. Un progiciel de gestion technique alors adapté au contexte CNPS (Petit développement oral sur GTEC). Mais, ce système essentiellement poreux, laisse la voie à des fraudes massives et favorise la réplication des doublons. Des investissements colossaux sont réalisés pour soutenir le projet d’informatisation, à hauteur de 5 milliards de FCFA incluant le progiciel, des équipements et le contrat d’assistance avec le cabinet Tunisien. Cependant, les résultats ne suivent pas. La communication interne et la relation avec les usagers reposent entièrement sur le support papier.

C’est depuis 2009 que l’organisme a atteint le cap de l’interconnexion et du temps réel. De nouvelles applications sont développées dans tous ses domaines, par des ingénieurs camerounais : Sapelli-EnergiZer : instruction et liquidation des dossiers de prestations, immatriculation des employeurs et assurés sociaux, gestion des comptes cotisants et employeurs, recouvrement des cotisations, suivi des moratoires, gestion du précontentieux ; Sapelli-loyers : gestion des loyers des immeubles de rapport ; Sapelli-Compta : traitement en temps réel des comptabilités ainsi que de la comptabilité analytique ; Sapelli-paiement : module spécifique de paiement des pensions (en cours d’intégration à Sapelli-EnergiZer) ; Télé déclaration des personnels employés (DIPE) : les employeurs peuvent effectuer leurs déclarations mensuelles sur le personnel employé et les rémunérations par Internet ; Pré-immatriculation en ligne : possibilité de s’immatriculer en ligne avant le dépôt physique du dossier ; Consultation en ligne des comptes individuels : possibilité de suivre le paiement de ses cotisations sociales par son employeur (ou soi-même) et la mise à jour de son compte personnel ; la création d’un bureau total dans chaque centre de prévoyance sociale, etc.

Des applications informatiques à la pelle, qui ont significativement contribué à la qualité de service par le traitement rapide des dossiers ; le paiement en un jour, puis mensuel, des pensions ; l’interconnexion des structures ; la gestion électronique des documents ; etc. Ce qui conduit progressivement la CNPS vers la dématérialisation totale de ses activités, tout en lui permettant de faire d’importantes économies d’échelle. La simplification de la constitution des dossiers d’ouverture et de maintien de droits en matière de prestations sociales en faveur de ses usagers est l’une des conséquences heureuses du vent de modernisation qui souffle sur l’organisme depuis 2008. Sur 198 pièces que les usagers devaient fournir toutes prestations confondues, pour la constitution des dossiers d'ouverture et de maintien de droits des assurés sociaux à la CNPS, 84 ont été supprimées. On ne l’avait jamais vu depuis 40 ans !

Malgré cela, le top management reste convaincu de ce que ces grandes mutations doivent se poursuivre, afin d’assurer à tous les Camerounais une sécurité sociale pérenne et de qualité.

 

VISITEURS

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterToday800
mod_vvisit_counterYesterday6727
mod_vvisit_counterThis week800
mod_vvisit_counterLast week73117
mod_vvisit_counterThis month180051
mod_vvisit_counterLast month291893
mod_vvisit_counterAll days6217288

PUBLICITE

votre-pub-ici-cnps ok